Image au microscope de cellules souches se transformant en cellules osseuses (le vert indique le collagène) — © RMIT University

Une équipe de chercheurs australiens a développé un procédé relativement simple permettant d’inciter les cellules souches à se transformer efficacement et rapidement en cellules osseuses, grâce aux ondes sonores.

Inciter les cellules souches mésenchymateuses à se différencier en cellules osseuses

L’utilisation des cellules souches pour la régénération de divers tissus de l’organisme se révèle particulièrement prometteuse. Cependant, celles à même de se transformer en cellules osseuses, appelées cellules souches mésenchymateuses (CSM), se trouvent principalement dans la moelle osseuse, ce qui implique une procédure de prélèvement douloureuse, tandis que les techniques actuellement employées pour induire leur différenciation offrent des résultats mitigés.

Dans le cadre de travaux publiés dans la revue Small, des chercheurs du RMIT ont trouvé un moyen plus rapide et simple d’inciter les CSM à se transformer en cellules osseuses, en les exposant à des ondes sonores à haute fréquence.

L’équipe a utilisé une micropuce en produisant dans la gamme des MHz et les a dirigées vers des CSM stockées dans des boîtes de Petri. Il s’est avéré que la configuration optimale consistait à exposer ces cellules à des signaux de 10 MHz pendant 10 minutes par jour pendant cinq jours, ce qui augmentait les niveaux de certains marqueurs indiquant qu’elles se transformaient effectivement en cellules osseuses.

La micropuce (à gauche) produit des ondes sonores incitant les cellules souches à commencer à se différencier en cellules osseuses — © RMIT University

« Grâce aux ondes sonores, nous pouvons appliquer la quantité adéquate de pression afin de déclencher le processus de différenciation des cellules souches mésenchymateuses », détaille Leslie Yeo, auteur principal de l’étude. « Bon marché et simple à utiliser, notre dispositif pourrait être facilement étendu pour traiter simultanément un grand nombre de cellules, ce qui est vital pour une ingénierie tissulaire efficace. »

Une approche plus simple

Une fois que les cellules souches ont commencé à se différencier en cellules osseuses, elles peuvent être injectées dans le corps sur le site d’une blessure ou d’une maladie, ou appliquées sur un implant. Selon l’équipe, ce processus élimine la nécessité de recourir à des composés incitant les cellules souches à emprunter cette voie, et rend l’ensemble beaucoup plus rapide et efficace.

Mieux encore, les CSM peuvent être obtenues à partir d’autres parties du corps du patient, comme le tissu adipeux, impliquant des procédures de prélèvement beaucoup moins invasives que pour la moelle osseuse.

L’équipe travaille actuellement à la mise à l’échelle de la plateforme pour une utilisation pratique.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments