antarctique
— Mariusz Potocki / Shutterstock.com

Une équipe de scientifiques américains a récemment daté ce qui pourrait être la plus ancienne carotte de glace au monde, offrant un aperçu précieux du climat terrestre il y a plusieurs millions d’années.

Une carotte de glace record

La capacité de conservation naturelle exceptionnelle de la glace dans des endroits comme l’Antarctique implique que les minuscules bulles d’air qu’elle emprisonne puisse contenir des échantillons vierges de l’atmosphère terrestre datant de milliers, voire de millions d’années. Des marqueurs tels que les concentrations de dioxyde de carbone peuvent ensuite comparés à d’autres données anciennes afin de mieux comprendre le climat passé et la façon dont il a évolué.

Dans le cadre de travaux publiés dans la revue Cryosphere, des scientifiques de l’université du Dakota du Nord ont pu remonter plus loin que jamais dans le temps grâce à ce qui pourrait être la plus ancienne carotte de glace forée à ce jour. L’échantillon provient de la vallée d’Ong, où des dérives glaciaires ont déposé de la glace ancienne relativement près de la surface, protégée par une couche de roche.

Mesurant 9,5 mètres de long, la carotte de glace avait été extraite au cours des étés australs 2017 et 2018. Afin d’estimer l’âge de ses différentes sections, les chercheurs se sont concentrés sur les isotopes de béryllium, de néon et d’aluminium, produits par les rayons cosmiques à haute énergie entrant en collision avec la matière rocheuse et dont les concentrations peuvent indiquer la dernière exposition d’une couche de glace à l’air libre.

Deux événements de glaciation distincts

À partir de ces données, l’équipe a pu calculer que la carotte était constituée de deux grandes masses de glace empilées l’une sur l’autre, suggérant deux événements de glaciation distincts. L’âge de la section supérieure a été estimé à environ 3 millions d’années, et celui de la section inférieure de 4,3 à 5,1 millions d’années, quand la précédente détentrice du record avait uniquement permis de remonter jusqu’à 2,7 millions d’années en arrière.

Qui dit estimations dit marge d’erreur, mais les auteurs de l’étude affirment que l’analyse de trois isotopes différents offre des fourchettes d’âge fiables.

Si un aperçu de ce qu’était la Terre il y a 4 ou 5 millions d’années se révèle évidemment précieux, des enregistrements continus du climat sont inestimables pour documenter précisément son évolution. Actuellement, le record couvre les 800 000 dernières années, mais les scientifiques visent à collecter des carottes permettant de remonter jusqu’à un million d’années sans interruption.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments