© Eva Rinaldi / Wikimedia Commons

Lors d’une interview réalisée par le magazine Variety, Carey Mulligan a déploré le manque de représentation féminine au sein de la catégorie « Meilleur.e réalisateur.trice » des Oscars. Elle a donc suggéré l’idée que chaque votant pour la cérémonie des Oscars devrait prouver qu’il a vu les films, au moyen d’un test par exemple. La cérémonie des Oscars aura lieu le 9 février prochain à Los Angeles.

Cette actrice est notamment connue pour son rôle dans Drive de Nicolas Winding Refn. Ces dernières années, nous notons qu’elle s’engage de plus en plus souvent dans des films réalisés par des femmes, et où elle incarne des personnages féminins forts. Nous pensons par exemple à son rôle dans Les Suffragettes de Sarah Gavron ou encore dans Mudbound de Dee Rees. Samedi dernier, son prochain film Promising Young Woman, un thriller écrit et réalisé par Emerald Fennell, a été dévoilé au festival de Sundance et a ravi les critiques. 

Dans une interview menée par Variety, elle révèle qu’elle comprend le choix de l’Académie des Oscars concernant les oeuvres nommées pour le meilleur réalisateur, puisqu’elle “ne pense pas que l’on puisse regarder ces films et penser qu’ils ne méritent pas d’être reconnus”. Toutefois, elle estime qu’ils ont “besoin d’être regardés ». « Je me demande si le système peut vraiment marcher s’il n’y a que 100 personnes qui le regardent. Peut-être qu’on ne devrait pouvoir voter avant d’avoir prouvé qu’on a regardé chaque film. Il devrait y avoir une évaluation.” Il est vrai que certains votants à l’Académie des Oscars avaient plus ou moins avoué que sur les près de 10 000 personnes ayant le droit de voter pour les Oscars, très peu avaient véritablement le temps d’aller voir tous les films avant l’échéance de rendu des votes. 

Elle déplore toutefois l’absence de nomination de certains films comme Queens de Lorene Scafaria, Les Filles du docteur March de Greta Gerwig, ou L’Adieu de Lulu Wang. Ces trois films sont selon elle “indiscutablement brillants”. Les Filles du docteur March ont reçu six nominations, sauf dans la catégorie meilleur réalisateur. Queens et L’Adieu ne sont nominés nulle part. Elle estime également que Jennifer Lopez ou même Awkwafina auraient pu être nommées pour l’Oscar de la meilleure actrice, ce qui prouve que l’Académie manque à nouveau ses objectifs en termes de parité ou de diversité dans ses choix.

Emerald Fennell, scénariste et réalisatrice du prochain film de Carey Mulligan, considère que les membres de l’Académie sont très occupés, c’est donc la raison pour laquelle ils se tournent en priorité vers des réalisateurs connus et reconnus plutôt que de nouveaux réalisateurs qui viennent tout juste de commencer et qu’ils ne connaissent pas.  

L’Académie a toutefois fait un grand pas cette année en faisant en sorte que les femmes représentent 50 % des votants, ce qui est rendu possible notamment grâce à l’arrivée de Lady Gaga, Claire Foy ou même des Françaises comme Camille Cottin, Maïwenn et Josiane Balasko au sein de l’Académie.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de