Valles Marineris — © NASA / JPL / UArizona

Si certains des canyons présents sur Terre se révèlent particulièrement impressionnants, ceux-ci font bien pâle figure à côté de ce monstre martien aux falaises vertigineuses et long de plusieurs milliers de kilomètres.

Des dimensions hors normes

Connu sous le nom de Valles Marineris, ce réseau de gorges profondes et vastes courant le long de l’équateur martien couvre près d’un quart de la circonférence de la planète rouge. Large balafre dans le substratum rocheux de Mars, la formation se révèle près de 10 fois plus étendue que le Grand Canyon terrestre (3 770 km de long pour 600 de large) et plus de trois fois plus profonde (5 km en moyenne), ce qui fait d’elle la plus imposante du Système solaire, et également l’une des plus mystérieuses.

En utilisant une caméra à très haute résolution HiRISE à bord de la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter, les scientifiques de l’université de l’Arizona ont réalisé des clichés rapprochés des caractéristiques les plus étranges de la planète depuis 2006, incluant le spectaculaire système Valles Marineris, dont les images ont été dévoilées fin décembre. Mais les chercheurs ignorent encore en grande partie comment cet imposant complexe de gorges s’est formé.

Contrairement au Grand Canyon américain, Valles Marineris n’a probablement pas été sculpté par la circulation d’eau vive pendant des milliards d’années. La planète rouge est en effet trop chaude et trop aride pour avoir jamais accueilli un cours d’eau suffisamment important pour traverser la croûte martienne. Selon les chercheurs de l’Agence spatiale européenne (ESA), il est toutefois probable que les rivières martiennes aient accentué certains des canaux existants du canyon il y a des centaines de millions d’années.

Constituant une partie du canyon, le Tithonium Chasma est émaillé de lignes sédimentaires diagonales qui pourraient indiquer d’anciens cycles de gel et de fonte — © NASA / JPL / UArizona

Une émergence probablement liée à une importante activité volcanique

« Une part importante du canyon s’est probablement formée il y a des milliards d’années, lorsque le groupe de super-volcans situé à proximité, connu sous le nom de dôme de Tharsis, s’est soulevé », détaille l’ESA. « Alors que le magma bouillonnait sous ces monstres volcaniques, la croûte martienne aurait facilement pu s’étirer, se déchirer, et finalement s’effondrer sous la forme de creux et de vallées qui constituent aujourd’hui Valles Marineris. »

Si les observations réalisées jusqu’à présent suggèrent que les glissements de terrain ultérieurs, les coulées de magma et certains cours d’eau anciens ont sans doute contribué à l’érosion continue du canyon au cours des éons suivants, une analyse approfondie de clichés en haute résolution semblables à ceux ayant été récemment dévoilés devrait les aider à résoudre le mystère de l’origine du plus grand canyon du Système solaire.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de