— © Toyota / Hino Motors

La majorité des véhicules zéro carbone qui sont actuellement disponibles sur le marché sont des voitures légères comme des berlines, des SUV ou dans des cas plus rares, des pick-up. Mais cela est en train de changer. De son côté, Toyota veut concevoir un camion qui fonctionne entièrement à l’hydrogène.

L’ambitieux projet environnemental de Toyota pour les 30 prochaines années

Toyota a annoncé un partenariat avec un autre constructeur automobile japonais, Hino Motors Ltd, pour le développement d’un véhicule poids lourd carburé à l’hydrogène, et donc zéro émission carbone. Les deux sociétés ont également annoncé des plans ambitieux pour réduire considérablement leurs émissions de CO2 d’ici 2050. Pour cela, ils prévoient généraliser le développement de la technologie des véhicules électriques. Ils espèrent ainsi pouvoir réduire leurs émissions carbone de 90 % d’ici 2050 par rapport aux chiffres de 2010.

L’un des éléments clés de leur programme est la réduction des émissions de polluants provenant des véhicules utilitaires, car les émissions provenant de ce type de véhicules représenteraient 60 % des émissions totales de CO2 au Japon. La conception de ce camion alimenté à l’hydrogène est ainsi un élément clé de ce grand projet de Toyota et d’Hino Motors. « Afin de réaliser de nouvelles réductions des émissions de CO2, des améliorations majeures seront nécessaires dans la performance environnementale des camions lourds », ont-ils notamment expliqué dans un communiqué.

Un camion avec une autonomie de 600 kilomètres

En ce qui concerne les caractéristiques du camion, Toyota en a présenté le profil dans un communiqué de presse. Le nouveau camion à pile à combustible à hydrogène sera basé sur le modèle Hino Profia. Le groupe motopropulseur du véhicule se composera de deux piles à combustible Toyota, d’un moteur synchrone à courant alternatif, d’un réservoir d’hydrogène à haute pression et d’une batterie lithium-ion. Le camion aura une portée de 600 kilomètres d’autonomie, mesurera 12 mètres de long et pèsera 25 tonnes.

Ainsi, ce sera Hino Motors qui s’occupera de l’ingénierie du véhicule, tandis que Toyota développera le groupe motopropulseur. Concernant cet élément du véhicule, Toyota a expliqué : « Le groupe motopropulseur optimal doit être adopté pour garantir à la fois des performances environnementales exceptionnelles et une fonctionnalité pratique en tant que véhicule professionnel en termes de vitesse de croisière, de capacité de charge et d’autres aspects en fonction de l’utilisation. »

Il est intéressant de savoir que la même technologie de pile à combustible alimentera un autre véhicule de l’entreprise, à savoir la prochaine version du Toyota Mirai. Pour l’instant, Toyota et Hino n’ont rien déclaré quant à une date potentielle pour la présentation officielle d’un prototype. Le véhicule étant encore en cours de développement, les deux entreprises prévoient d’expérimenter divers groupes motopropulseurs à pile à combustible pour assurer un équilibre entre les performances environnementales et les fonctionnalités du véhicule.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de