— KikoStock / Shutterstock.com

Des chercheurs américains sont enfin parvenus à trouver une formule fiable permettant de calculer l’équivalent en âge humain des chiens. Celle-ci n’est pas basée sur une mesure arbitraire, mais sur les changements de l’ADN au fil du temps.

Comparer les horloges épigénétiques des humains et des chiens

Présentée dans la revue bioRxiv, cette nouvelle méthode est basée sur un mécanisme épigénétique appelé méthylation. À mesure que les humains et les chiens domestiques vieillissent, des groupes de méthyles se greffent sur des sites spécifiques de l’ADN et modifient leur activité.

Appelée horloge épigénétique, l’évolution de ce phénomène au cours du vieillissement permet d’évaluer notre âge biologique, ce qui a poussé les chercheurs de l’université de Californie à comparer ce type d’altérations chez ces deux espèces afin de connaître l’équivalent humain de l’âge des canidés.

L’espérance de vie moyenne des chiens peut varier énormément d’une race à l’autre : de 6 à 7 ans pour les spécimens les plus imposants, comme les mastiffs, jusqu’à 17 à 18 ans pour les chihuahuas. En dépit de ces différences notables, tous les chiens présentent une trajectoire de développement physiologique similaire. Dans le cadre de leurs recherches, les chercheurs ont étudié 104 labradors (race présentant la plus forte homogénéité du génome) âgés de 1 à 16 ans, et ont ensuite comparé les données obtenues aux profils de méthylation de 320 humains (âgés de 1 à 103 ans) et de 133 souris.

Une méthode de calcul beaucoup plus fiable

La comparaison des horloges épigénétiques des représentants de ces différentes espèces a mis en évidence des stades similaires de vieillissement à des âges différents, et permis aux chercheurs de dégager une formule mathématique se basant sur le logarithme naturel pour connaître l’équivalent de l’âge des chiens en années humaines : âge humain = 16 ln (âge du chien) + 31. Vous pouvez utiliser cette calculatrice en ligne pour connaître le logarithme naturel de l’âge de votre compagnon, que vous multiplierez ensuite par 16, avant d’ajouter 31 au nombre obtenu.

Si certaines étapes du développement correspondaient parfaitement grâce à cette formule, notamment la période durant laquelle les dents de lait apparaissent chez les chiots et les nourrissons (sept semaines chez le chien et neuf mois chez l’humain) ou l’espérance de vie moyenne (12 ans pour les labradors et 70 ans pour les humains), ce n’était pas le cas d’autres. Les chiens atteignent en effet leur maturité sexuelle beaucoup plus rapidement que les humains, mais leur méthylation ralentit avec l’âge, ce qui permet aux humains de « refaire leur retard ».

L’espérance de vie variant énormément d’une race de chien à l’autre, nous n’aurons probablement jamais d’approche universelle pour connaître l’équivalent humain de leur âge, mais cette formule basée sur l’horloge épigénétique se révèle beaucoup plus fiable que le simple fait de multiplier leur âge réel par sept.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de