— Markus Mainka / Shutterstock.com

Certes, il existe un écart important entre le train de vie d’un Européen et celui d’un Africain. Si cet écart est souvent évalué en termes de confort et de sécurité, il serait également intéressant de se pencher sur l’aspect écologique. Une nouvelle étude l’a fait et a montré que le mode de vie des Européens est beaucoup plus polluant que celui des Africains.

8,3 tonnes : la quantité de CO2 par personne par an produite par les Britanniques  

Selon un nouveau rapport dévoilé par l’organisation Oxfam, une personne moyenne au Royaume-Uni n’aurait besoin que de cinq jours pour égaler les émissions annuelles de carbone d’une personne moyenne au Rwanda. De plus, ils ont constaté qu’il ne faut en moyenne à un Britannique que 12 jours pour émettre plus de dioxyde de carbone que les émissions annuelles de carbone d’un citoyen dans six autres pays africains.

Plus précisément, l’étude a révélé que les émissions annuelles de dioxyde de carbone par habitant sont de 0,09 tonne au Rwanda, de 0,19 au Malawi et de 0,25 au Burkina Faso. Mais même avec 0,49 tonne d’émissions de carbone par personne chaque année, le Nigéria se place bien loin derrière l’Inde, dont le chiffre est de 1,68 tonne. Par ailleurs, ces chiffres se comparent à une moyenne mondiale de 4,7 tonnes par personne et par an.

« Un nouveau rapport de notre membre @Oxfam révèle qu’un citoyen britannique émet plus de CO2 en deux semaines que certaines personnes issues de sept pays africains en une année. Comme @dhnnjyn l’affirme, @GOVUK doit faire de l’urgence climatique sa priorité afin de remédier à cette injustice mondiale stupéfiante »

En Grande-Bretagne, le chiffre est de 8,3, ce qui classe le pays à la 36e place pour ses émissions de carbone. Par ailleurs, parmi les 20 pays qui émettent le moins de carbone, 18 d’entre eux se trouvent en Afrique. Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques de l’Oxfam se sont basés sur les données du Global Carbon Atlas. L’Oxfam a notamment utilisé des données datant de 2017, la dernière année pour laquelle des données complètes sont disponibles.

Les Britanniques prêts à agir face au réchauffement climatique

Face à cette situation, le directeur de la branche d’Oxfam en Grande-Bretagne, Danny Sriskandarajah, a déclaré dans un communiqué de presse : « C’est un choc de réaliser qu’en quelques jours seulement, nos modes de vie à forte intensité de carbone, ici au Royaume-Uni, produisent les mêmes émissions que l’empreinte annuelle des habitants de certains pays pauvres. Cependant, ce qui est encourageant, c’est la volonté du public britannique à agir. »

En effet, la population britannique se préoccupe de leur impact sur l’environnement et cela a notamment été confirmé par les résultats d’un sondage YouGov, également réalisé par l’Oxfam. Par ailleurs, l’Oxfam a également pris sa part de responsabilité en adressant une lettre ouverte au Premier ministre britannique, Boris Johnson, l’exhortant « à faire de l’urgence climatique sa priorité absolue ».

« Une personne britannique moyenne émettra plus de CO2 dans les 2 premières semaines de cette année qu’un citoyen dans 7 pays africains le fait en un an, rapporte @Oxfam. Avec la focalisation en 2019 sur le changement climatique, ces chiffres s’équilibreront-ils dans les années à venir ? »

Il convient de noter que bien que la présente étude ait mis en évidence les émissions de carbone du Royaume-Uni, les Britanniques ne sont pas les seuls qui devraient améliorer leur mode de vie pour émettre moins de CO2. Comme mentionné précédemment, le Royaume-Uni ne se classe qu’en 36e position et est bien loin des principaux contributeurs d’émissions de carbone, à savoir la Chine, les États-Unis et l’Inde.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de