— monticello / Shutterstock.com

La bouteille en plastique représente un véritable danger pour l’environnement. Ce serait par ailleurs la forme de déchets plastiques que l’on retrouve le plus dans l’ensemble des eaux vives en Europe. Soucieux de l’avenir de notre planète, Coca-Cola s’est associé à Carlsberg et Danone pour soutenir une entreprise néerlandaise qui développe un plastique à base de plantes, capable de se décomposer en un temps record.

En collaboration avec les sociétés d’emballage en papier BillerudKorsnäs et de fabrication de bouteilles ALPHA, la firme néerlandaise Avantium a pu développer une bouteille compostable, fabriquée à partir de sucres de maïs, de blé et de betterave. D’après ses fabricants, la bouteille serait composée d’une couche intérieure en plastique d’origine végétale, qui est renforcée par une couche extérieure en carton.

 « Ce plastique est très attrayant, car il n’utilise pas de combustibles fossiles, peut être recyclé et se dégrade beaucoup plus rapidement que les plastiques normaux », a déclaré Tom Van Aken, directeur général d’Avantium. Dans un composteur, ce nouveau matériau se décomposerait en moins d’une année. À l’extérieur, son processus de décomposition s’effectuerait en quelques années – contre des centaines d’années pour les bouteilles normales – dans des conditions normales.

Ainsi, ce serait une alternative intéressante pour remplacer les bouteilles en plastique classiques, qui sont très polluantes. Malgré la crise sanitaire actuelle, la firme néerlandaise espère pouvoir lancer ses bouteilles d’ici 2023.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de