Bois agar
© Blaise Droz / Wikimedia Commons

Avec un prix encore plus élevé que celui de l’or, le bois d’agar est très certainement le bois le plus cher au monde. Mais même si le bois en général se fait de plus en plus cher à cause de la déforestation, qu’est-ce qui explique que ce bois en particulier ait un prix si élevé ?

Le bois d’agar, qu’est-ce que c’est ?

Également connu sous le nom de calambac, calambour, bois d’oud, bois d’argile, bois d’aloès, bois de gélose, ou encore bois des dieux, le bois d’agar est un bois résineux présent au cœur des arbres appartenant au genre Aquilaria. Les aquilarias sont des plantes forestières subtropicales à croissance rapide, dont les populations s’étendent un peu partout en Asie du Sud, mais aussi dans les forêts tropicales de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Notons que tous les aquilarias ne contiennent pas forcément du bois d’agar.

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent influencer la production de la résine nécessaire à la formation du bois d’agar. Les bois d’agar les plus précieux se forment notamment au cœur des arbres Aquilaria crassna lorsqu’ils sont infectés par certains types de moisissure, de champignon ou des bactéries. Comme tout autre organisme, l’arbre infecté active son système de défense pour éloigner ces microbes étrangers. Cette défense consiste notamment à produire une résine appelée aloès, agar, jinko, oud ou gaharu.

Avant l’infection, le bois au cœur de l’arbre est inodore, relativement clair et de couleur pâle. Cependant, au fur et à mesure que l’infection progresse, la résine aromatique rend le bois très dense, très sombre, et lui fournit l’odeur prégnante caractéristique du bois d’agar. Actuellement, les aquilarias sont classés comme étant en danger critique d’extinction. En tant que tels, leur exploitation est très règlementée.

bois agar
© Hafizmuar / Wikimedia Commons

À quoi peut servir le bois d’agar ?

Pourtant, ce bois incrusté de résine est très apprécié dans les cultures asiatiques pour son odeur distinctive, et est notamment utilisé pour la fabrication d’encens et de parfums. Mais l’usage du bois d’agar est beaucoup plus vaste, dans la mesure où on lui attribue également diverses vertus pour de nombreuses maladies et pathologies. Le bois d’agar est donc utilisé à des fins médicinales par distillation de la résine qu’il contient afin d’obtenir de l’huile essentielle. De plus, de nombreuses religions utilisent du bois d’agar dans leurs cérémonies religieuses.

Pour ces raisons, le bois d’agar est très convoité depuis des milliers d’années. Il n’est donc pas étonnant que les arbres produisant ce fameux bois aient été victimes de surexploitation au fil du temps, alors qu’il s’agit déjà d’espèces assez rares. Ainsi, la principale raison pour laquelle ce bois coûte aussi cher, c’est parce que la demande est très élevée alors que le produit est extrêmement rare. Les prix du bois d’agar sont très variables, mais les prix du kilogramme pour les variétés les plus chères peuvent dépasser les 50 000 euros. Les huiles essentielles de bois d’agar peuvent coûter encore plus cher.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments