Le calvaire des blaireaux en Chine, massacrés pour fournir des pinceaux de maquillage

PETA Asie a récemment mis en ligne une vidéo capturée en Chine montrant les terribles supplices auxquels sont soumis les blaireaux, dont les poils sont utilisés pour fabriquer des pinceaux ou des accessoires de rasage. Capturés, enfermés, battus et égorgés, ces animaux vivent un véritable enfer.

 

Les blaireaux vivent un véritable enfer en Chine

En Chine, la peau des blaireaux est utilisée pour fabriquer des sièges de voiture, tandis que leurs poils servent à fabriquer des pinceaux de peinture ou de maquillage ainsi que des accessoires de rasage, qui sont ensuite vendus par des grandes enseignes. Enfin, l’huile extraite de leur graisse est consommée pour ses pseudo-vertus médicinales et utilisée pour traiter les maladies pulmonaires en médecines chinoise traditionnelle.

Pour la première fois, les enquêteurs de PETA Asie ont pu capturer des images des conditions insoutenables dans lesquelles ces animaux intelligents et sociables sont maintenus captifs, battus et égorgés. Les observateurs ont notamment pu voir des blaireaux protégés capturés dans la nature, enfermés dans de minuscules cages sur des sites de production, étourdis à coup de pied de chaise, puis violemment égorgés.

 

Capturés, enfermés, battus et égorgés

Habitués à parcourir quotidiennement des kilomètres aux côtés des autres membres de leur clan, les blaireaux se retrouvent enfermés dans de petites cages métalliques et sont contraints de vivre dans la promiscuité et la saleté sur les sites de production. Il n’est pas rare qu’ils développent de graves troubles mentaux qui les poussent à s’auto-mutiler. Sur les images capturées, on peut notamment voir des blaireaux terrifiés hurler lorsqu’ils sont frappés par les ouvriers et agoniser longuement après avoir été égorgés.

Malheureusement, étant donné qu’il n’existe à l’heure actuelle aucune loi punissant le fait de maltraiter des animaux sur les sites de production en Chine, les actes inhumains mis en avant dans la vidéo ci-dessus n’ont rien de répréhensible. Toutefois, ces méthodes d’abattage cruelles restent absolument indéfendables, surtout lorsque l’on sait qu’il existe d’autres alternatives. En effet, pour des raisons éthiques, de plus en plus d’entreprises à travers le monde proposent des pinceaux et accessoires dotés de poils synthétiques de grande qualité. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de PETA France.

© Youtube

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux