Percez les secrets de Black Panther, le premier héros de comics noir !

Mystérieux, Black Panther est resté discret durant plusieurs années dans l’univers Marvel et pourtant il a participé indirectement à de nombreuses aventures et a connu la célébrité dès sa première publication. Découvrez l’histoire fictive et réelle de la Panthère noire de ses débuts en 1966 à nos jours.

Marvel et Stan Lee ont toujours fait leur possible pour s’adapter à la société ainsi qu’aux grandes évolutions sociales et Black Panther en est certainement l’exemple le plus flagrant. En 1965 et après plus d’une décennie de manifestations non violentes, le mouvement des droits civiques obtient enfin du gouvernement américain la validation du droit de vote qui garantit à tous les Américains, quelles que soient leurs origines, les mêmes droits civiques fondamentaux. De façon à marquer d’une pierre blanche cet événement qui modifie entièrement la société américaine, Stan Lee s’associe à Jack Kirby (créateur de Captain America, Thor ou encore Les 4 Fantastiques) pour créer le premier super-héros noir. La recherche concernant le personnage leur demande beaucoup d’efforts car ils souhaitent avant tout s’éloigner des clichés : habituellement, le personnage noir est secondaire et occupe une place discrète voire dégradante. Ici, le super-héros devra être cultivé, éduqué, intelligent et fort physiquement.

black-panther-wakanda

Black Panther, de son vrai nom T’Challa, apparaît pour la première fois dans Fantastic Four n°52. Il s’agit d’un scientifique brillant, héritier du trône du Wakanda, un pays prospère et avancé aussi bien socialement qu’économiquement. En plus d’une grande connaissance du monde qui l’entoure, T’Challa est un athlète olympique. Sa force physique le place sur un pied d’égalité avec Captain America. Ce dernier point est d’une grande importance car Captain America, créé en 1940 durant la Seconde Guerre mondiale, représente la force des Etats-Unis et a longtemps été utilisé comme élément de propagande dans le but de rassurer la population américaine quant au pouvoir du pays.

Black Panther utilise aussi bien son intelligence que sa force physique pour venir à bout de ses ennemis et il parvient à repousser Les 4 Fantastiques grâce aux armes qu’il a inventées. Il peut aussi parfaitement voir dans la nuit et reprend les mouvements des félins pour ses techniques de combat. Pendant longtemps il entretient une relation amoureuse avec la mutante Ororo Munroe (Tornade) avant de l’épouser et d’en faire sa reine.

black-panther-tornade

Dés sa sortie, le personnage reçoit un accueil chaleureux de la part des lecteurs qui insistent pour le voir à nouveau. Malheureusement, beaucoup de personnes restent encore opposées à l’expansion des droits civiques aux Noirs que ce soit les organisations racistes qui rejettent les derniers choix du gouvernement ou les activistes qui souhaitent plus de droits pour les Afro-Américains. Ces derniers, menés par Huey P. Newton et Bobby Seal, créent le mouvement Black Panther (originalement Black Panther Party for Self-Defense) en Californie au cours de l’année 1966.

Créé sur les bases de plusieurs courants (maoïsme, anti-capitalisme, anti-fascisme, anti-racisme et nationalisme noir), le parti se revendique d’extrême gauche et se différencie des autres organisations en prônant les droits civiques pour tous par l’utilisation de la violence comme moyen politique et pour répondre aux agressions policières. Le symbole du parti, la panthère noire, a été créé par un homme originaire d’Atlanta : il s’est inspiré de la mascotte d’un collège de la ville. Le nom, Black Panther, a donc été choisi en fonction du logo et il coïncidait parfaitement avec le slogan « Black Power » utilisé par les partisans de l’égalité pour tous.

black-panther-couv-marvel

Beaucoup pensent que Stan Lee ne connaissait pas l’existence de ce parti avant de créer son personnage : sa source d’inspiration viendrait d’un bataillon de chars de l’armée américaine mis en place durant la Seconde Guerre mondiale : le 761e Tank Battalion qui portait le surnom de Black Panther dû à son insigne qui représentait l’animal, la gueule ouverte. La volonté qu’avait la Maison des Idées de se différencier du mouvement politique est assez claire car le nom Black Panther a très vite été changé pour « Léopard noir ». Marvel souhaitait avant tout donner une image positive aux jeunes enfants noirs qui lisaient des comics. Il fallait valoriser le personnage, sa culture ainsi que sa bonté, un message qui risquait d’être altéré par l’organisation de Huey P. Newton qui divisait déjà les membres du mouvement des droits civiques. Il faudra attendre les années 70 pour que le personnage retrouve son nom d’origine au moment d’obtenir son propre comics.

Le personnage a longtemps été absent des adaptations cinématographiques et pourtant, Marvel a souvent annoncé son grand retour au XXIe siècle en incorporant à de multiples fois des éléments de son récit à d’autres oeuvres. Le Wakanda, le pays dirigé par T’Challa et situé en Afrique centrale, a souvent été cité sur petit et grand écran que ce soit dans le film d’animation Ultimate Avengers 2 ou dans les longs métrages Avengers : l’Ere d’Ultron ou encore Iron Man 2. Le Vibranium, autre élément de l’univers de Black Panther, revient à plusieurs reprises dans d’autres comics. Ce métal, qui absorbe parfaitement les vibrations, provient du Wakanda et compose en partie le bouclier de Captain America et d’autres armes de l’univers Marvel. Enfin, après une très bonne série animée en 2010, Black Panther est annoncé au cinéma dans Captain America Civil War (2016), puis dans son propre film (2018).

black-panther-modern

Malgré une certaine discrétion ces dernières années, Black Panther est un personnage fort aussi bien pour son histoire fictive que pour son histoire réelle. Il est devenu un symbole pour beaucoup d’Americains alors que le pays vivait des heures difficiles et s’est imposé, petit à petit, comme un personnage essentiel de l’univers Marvel aussi bien par ses actions que par les éléments qui l’entourent. Pensez-vous que Black Panther a eu un impact important sur la culture populaire américaine ?


Un homme n’est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves.

— John Barrymore