Image d’illustration ― Shane Gross / Shutterstock.com

Retrouvé mort et échoué sur une plage britannique, un bébé requin n’était pas complètement développé. En effet, il a probablement été avorté par sa mère. Explications.

Un bébé requin échoué

Le bébé requin a été retrouvé le 13 mai dernier sur la plage de Southbourne, à Bournemouth, dans le sud de l’Angleterre, comme l’a rapporté Bournemouth Echo. Il a été identifié comme étant un requin-renard commun ou Alopias vulpinus. Ce spécimen est rarement vu bien qu’il soit commun. « Ce fut une assez grande surprise d’apprendre qu’un requin-renard s’était échoué », a expliqué à Live Science Georgia Jones, écologiste de la conservation à l’université de Bournemouth qui a autopsié les restes du requin. « Nous en avons capturé et relâché localement, mais c’est le premier à s’être échoué. »

Cette espèce de requin peut faire jusqu’à six mètres de long. Il possède une longue queue en forme de croissant, qu’il utilise pour fouetter ses proies dans l’eau. « Les requins-renards sont notoirement insaisissables et sont rarement aperçus près de la côte britannique car ils vivent dans des eaux plus profondes », a ajouté la spécialiste.

Un bébé avorté

Le bébé requin trouvé est de toute petite taille et comprend plusieurs anomalies comme un manque de dents sur le devant et l’absence d’anneaux de croissance dans ses vertèbres. Georgia Jones estime donc qu’il a peut-être été avorté par sa mère. « L’avortement est plus fréquent chez les requins et les raies qu’on ne le pensait auparavant et a été enregistré chez des espèces étroitement apparentées aux requins-renards. »

Comme expliqué en 2018 dans une étude publiée dans la revue Biological Conservation, les avortements chez ces animaux peuvent être déclenchés par un stress élevé souvent à cause d’un prédateur ou de la présence de l’Homme. Concernant ce spécimen décédé, il est probable que l’avortement ait été déclenché chez la mère après avoir été capturée par accident par des pêcheurs.

Une physiologie inhabituelle

L’analyse du corps de l’animal prématuré a de surcroît été l’occasion pour Georgia Jones d’étudier la physiologie inhabituelle des requins-renards. Alors que la majeure partie des requins ont le sang froid, les requins-renards ont le sang chaud. Ils ont donc différents muscles et un système complexe de vaisseaux sanguins. Ils ont aussi « un cerveau et des yeux chauds pour qu’ils puissent fonctionner exceptionnellement bien dans des eaux plus froides et améliorer leurs performances de nage ».

« La côte sud du Royaume-Uni est un point chaud pour les requins-renards car la zone fait partie d’une importante voie de migration pour l’espèce, et la mère requin a peut-être voyagé le long de cette route lorsqu’elle a fait avorter son petit », a ajouté Georgia Jones. Toutefois, les spécialistes ne savent toujours pas d’où provient exactement ce bébé requin-renard mort. Son état laisse sous-entendre qu’il était dans l’eau depuis plusieurs jours et aurait flotté sur une grande distance.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments