© Humberto Forte et al. Journal of Pediatric Surgery Case Reports

Début 2021, un bébé est né au Brésil avec une queue d’une dizaine de centimètres. Il s’agit d’un phénomène extrêmement rare. Les médecins de l’Albert Sabin Children’s Hospital à Fortaleza ont donné les détails concernant ce cas clinique dans un billet du Journal of Pediatric Surgery Case Reports.

Le bébé est né en bonne santé

Le petit garçon est né à 35 semaines d’aménorrhée. Il est né avec une queue sans poils située sur sa fesse gauche, rapporte une publication du Journal of Pediatric Surgery Case Reports. L’excroissance était longue de douze centimètres et se terminait par une boule de quatre centimètres de diamètre. Une opération a permis de l’enlever. D’après les chirurgiens, celle-ci se serait déroulée sans complications.

Le rapport souligne que la mère du bébé était en parfaite santé, ne buvait pas d’alcool et ne consommait aucune drogue illicite. En revanche, elle fumait dix cigarettes par jour au cours de sa grossesse. En outre, elle avait souffert d’une infection des voies urinaires au cours de son premier trimestre de grossesse. L’infection en question avait été traitée avec des antibiotiques.

Image d’illustration — Starocean / Shutterstock.com

Une « vraie queue humaine »

L’extraction de la queue a permis aux médecins de l’analyser de plus près. Dépourvue d’os et de cartilage, elle était composée de peau, de tissus adipeux, de nerfs et de vaisseaux sanguins. Il s’agissait ainsi d’une vraie queue, et non d’une pseudo-queue. Les scientifiques expliquent que presque tout le monde développe une vraie queue dans l’utérus. Cependant, celle-ci disparaît avant la huitième semaine de gestation.

Plus fréquentes, les pseudo-queues contiennent des tissus adipeux et cartilagineux. Situées dans la région lombro-sacrée et liées au coccyx, elles sont généralement associées à d’autres lésions ou à des anomalies de la colonne vertébrale.

Les experts indiquent que seulement quarante cas de « vraie queue humaine » ont été documentés jusqu’à présent. Le premier cas documenté daterait du 19e siècle. Pour l’instant, les scientifiques n’ont pas encore percé tous les mystères des queues humaines, en raison de leur rareté. Ils espèrent en savoir plus sur ce phénomène à l’avenir.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
louis Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
louis
Invité
louis

ben j’en ai une ? et alors ?