Être confronté au deuil est une épreuve douloureuse à laquelle chacun réagit différemment. L’acceptation de la disparition d’un proche reste pour certains très compliquée mais une femme a partagé sur Twitter une analogie qui permet d’avancer.

 

UNE BALLE DANS UNE BOÎTE ?

Lauren Herschel a marqué Twitter en postant il y a quelques jours une analogie qui permet d’expliquer à tous ce que l’on ressent quand on est face à la mort d’un proche. Transmise par son médecin, celle-ci a pour clés deux éléments : une balle et une boite.

La balle fait référence au deuil et la boite représente notre esprit. Toutefois, la boite renferme un bouton, qui symbolise la douleur que l’on peut ressentir.

 

UNE DOULEUR QUI NE DISPARAÎT PAS MAIS QU’ON ACCEPTE PLUS FACILEMENT

Dans les premiers temps, la balle est énorme et appuie obligatoirement sur le bouton de douleur. On a beau bouger la boite dans tous les sens, la balle frappe toujours le bouton. La douleur semble ingérable mais plus le temps passe, plus la taille de la balle diminue.

Même si elle bouge, la balle ne frappe pas forcément le bouton. Il arrive toutefois qu’elle le touche à l’évocation d’un souvenir, d’un mot… Elle frappe au hasard, mais fait aussi mal qu’au début, mais cela ne dure qu’un temps.

 

APPLIQUÉE ET PARTAGÉE

Lauren a testé cette analogie lorsqu’elle a été confrontée au décès de sa mère. Au-delà de l’aide psychologique que cette astuce lui a apporté, cela lui a aussi permis de comprendre que la vie a beau avancer, le deuil reste présent au fond de nous.

Forte de son expérience, elle a posté l’analogie sur Twitter avec des dessins pour illustrer son propos. Partagée plus de 6 000 fois, cette métaphore permet aux gens de mieux exprimer leurs sentiments face à la mort et même d’expliquer aux plus jeunes ce que l’on ressent face à cette situation.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de