— Chase Dekker / Shutterstock.com

Dans son habitat naturel, chaque animal dispose de plusieurs moyens pour se procurer de la nourriture. Toutefois, chacun possède ses propres astuces. La baleine à bosse, elle, se sert principalement de pièges à bulles.

Le mode de vie des baleines à bosse

En général, quand les baleines à bosse veulent manger, elles nagent très rapidement jusque dans les fonds de l’océan tout en gardant leur gueule grande ouverte. C’est ainsi qu’elles ont le plus de chance de pouvoir manger le plus de poissons possible. Toutefois, selon la revue Royal Society Open Science, les baleines à bosse peuvent aussi être très ingénieuses. En effet, elles appliquent ce qu’on appelle « le rassemblement pectoral ».

Chaque année, en avril, dans la partie sud-est de l’Alaska, les baleines à bosse se régalent. En effet, d’innombrables saumons victimes de surpêche y sont rejetés afin qu’ils puissent se reproduire. Mais malheureusement pour les saumons, 90 % des rassemblements pectoraux réalisé par les baleines à bosse sont destinés à les piéger. Si lors du printemps les baleines se consacrent au plein de nourriture, en hiver en revanche elles vont rejoindre des eaux plus chaudes près des côtes d’Hawaï pour se reproduire.

Comment les baleines procèdent-elles et comment l’a-t-on su ?

Cette technique du rassemblement pectoral a pu être observée depuis un bateau, selon Madison Kosma à l’université d’Alaska Fairbanks, aux États-Unis. C’est seulement par la suite que Kosma s’est procuré une caméra pour pouvoir filmer la scène. Insatisfaite, elle a économisé de l’argent pour acheter un drone. C’est grâce à celui-ci qu’on a pu avoir plus d’images et de vidéos depuis les airs de l’île de Baranof. Ceci étant, pour arriver à ce résultat, Madison Kosma et ses collaborateurs ont dû observer deux baleines pendant trois ans, entre 2016 et 2018.

Pour mettre en pratique sa technique, la baleine à bosse sort soudainement des eaux la gueule grande ouverte, tout en entourant les poissons chassés par un filet de bulles. Ainsi, pour obtenir ce dernier, elle tourne sur elle-même avec ses nageoires pectorales. Par la suite, il est presque impossible aux proies de s’y échapper. En balayant l’eau dans leur bouche, les baleines à bosse pourront facilement ingurgiter leurs proies.

Face à l’ingéniosité des baleines à bosse, les chercheurs pensent qu’elles peuvent encore faire mieux. En effet, selon leurs études, elles pourraient inventer de nouvelles manœuvres encore plus élaborées dans l’avenir afin de capturer les proies qui leur serviront de nourriture.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de