Denys Prykhodov / Shutterstock.com

L’incontournable service de streaming américain espérait enregistrer l’arrivée de 5 millions de nouveaux abonnés au second trimestre 2019. Mais il se trouve que seuls 2,7 millions de personnes ont rejoint la plateforme durant cette période.

Les actions Netflix ont chuté de 11 %

Si 2,7 millions d’abonnés supplémentaires représenteraient d’excellents résultats pour les nombreux services de streaming cherchant à concurrencer Netflix, cela constitue un bien mauvais résultat pour le géant du streaming et son PDG Reed Hasting, qui compte sur l’arrivée massive de nouveaux abonnés chaque trimestre afin de contenter ses actionnaires. Suite à la publication de ces chiffres, la valeur des actions Netflix a chuté de 10 %. Bien que la société ait l’habitude de voir ses actions fluctuer, sa situation pourrait se compliquer dans les mois à venir.

Comptant actuellement sur ses productions maison et l’acquisition des droits de séries de films et séries marquantes, Netflix devra bientôt composer avec les services de streaming concurrents de Disney et Warner Media, qui prévoient de retirer certaines des licences exploitées par le géant du streaming (Marvel en tête) afin de les proposer sur leurs propres plateformes. L’optimisme reste cependant de mise dans les rangs de la société, qui prévoit d’enregistrer 7 millions de nouveaux abonnés au cours du 3e trimestre grâce à la nouvelle saison de Stranger Things et des productions exclusives de Martin Scorsese et Michael Bay.

La publicité n’est pas à l’ordre du jour

La société américaine insiste également sur le fait qu’elle s’en sortira très bien lorsque les services concurrents démarreront et reprendront l’exclusivité de leurs contenus figurant actuellement au catalogue Netflix : « En se basant sur ce qui s’est produit lorsque nous avons perdu certaines licences fortes, nos membres se tourneront vers les autres contenus de qualité que nous proposons. » Comptant actuellement 151 millions d’abonnés à travers le monde (158 millions en incluant les essais gratuits), Netflix n’aura vraisemblablement pas recours à la publicité afin de gonfler ses revenus au prochain trimestre.

Le parti pris de ne diffuser aucun contenu publicitaire entre deux films ou séries a toujours fait partie de la philosophie de ses dirigeants. Et si on en croit la récente lettre adressée aux investisseurs, cela n’est pas près de changer : « Nous ne faisons pas de publicité. Cela fait partie de notre identité. Quand vous lisez les spéculations selon lesquelles nous nous dirigeons vers la vente d’espaces publicitaires, soyez sûrs que c’est faux. Nous croyons que nous aurons une entreprise plus rentable à long terme en nous concentrant entièrement sur la satisfaction des téléspectateurs. »

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de