bain rituel
Image d’illustration — Hasmat18 / Shutterstock.com

Au cours de l’installation d’un ascenseur, on a pu retrouver des vestiges anciens près du Mur occidental de Jérusalem. Il s’agirait d’une villa prestigieuse vieille de 2 000 ans et qui dispose d’un bain rituel. Même si le mur occidental se trouve très loin de la ville, c’est l’un des sites les plus sacrés du judaïsme. En 2017, pour rendre les visites plus accessibles, l’idée de construire deux ascenseurs a été soumise et acceptée. Mais avant tous travaux de construction, les archéologues ont été dans l’obligation de procéder à une fouille en 2019. Cette fouille a pris fin il y a quelques mois. La mise en place des ascenseurs sera donc effective avant 2025.

Le mur des Lamentations

Le mur des Lamentations, ou Mur occidental, a été construit par le roi Hérode au premier siècle avant Jésus-Christ, rapporte Live Science. Ce qui reste de l’édifice est la surface du mur de soutènement du mont de temple de Jérusalem. Hérode voulait à l’époque embellir les structures du mont qui contient le second temple achevé en 515 av. J.-C. Toutefois, en 70 apr. J.-C., quelques dirigeants de Jérusalem ont décidé de détruire le second temple et d’autres structures sur le mont du temple pour punir la rébellion juive. Par conséquent, le mur qui était autrefois le sanctuaire intérieur du temple devint rapidement l’un des sites les plus sacrés du judaïsme. Le Mur occidental est un lieu où les fidèles pleurent et prient. D’autres inscrivent même leurs prières et leurs souhaits dans les fissures du mur. 

Des conduites d’eau restées indemnes

L’une des découvertes les plus importantes durant les fouilles concerne le tuyau en terre cuite. Ce dernier aurait probablement été installé au cours du XIXe siècle, c’est-à-dire durant la période ottomane. Jusqu’à maintenant, ces conduites d’eau restent toujours indemnes. D’ailleurs, elles continuent la ligne d’un aqueduc construit à la fin de la période du second temple vers une source d’eau de la ville située à près de 10 km de Bethléem. En plus de la conduite d’eau, les archéologues ont également trouvé des poteries et des lampes à huile du XIII au XVIe siècle. Les romains auraient également construit une piscine d’eau sur le reste d’un four en brique.

Une villa comprenant un bain rituel privé

Parmi les deux autres découvertes, ce que les archéologues ont trouvé de plus fascinant concerne une riche villa. Cette dernière aurait été utilisée avant la destruction du second temple par les Romains. On pouvait retrouver sur les sites de nombreuses marmites et une citerne d’eau plâtrée qui devait alimenter le bain rituel privé. Selon les experts, il était interdit par la loi juive de remplir les bains rituels à la main. Pour ce faire, on devait recourir à l’eau du puits ou l’eau d’une autre source. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’eau de l’ancien aqueduc y coulait. Les archéologues ont conclu que la découverte du bain rituel privé ou du « mikveh » était une révélation émouvante et inattendue à la fois. D’autant plus que la villa se trouvait sur une pente.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments