Nous n’y pensons pas forcément mais certaines choses anodines de notre quotidien peuvent avoir un effet sur notre santé. Les bains de bouche en font partie.

Les bains de bouche atténuent l’effet des exercices physiques sur la pression artérielle

Se nettoyer la bouche avec un bain de bouche antibactérien pourrait être bon pour vos dents et vos gencives, mais ce n’est pas bon pour votre pression artérielle. Une étude publiée dans Free Radical Biology and Medicine montre en effet que les avantages acquis lors d’un exercice physique pour réduire la tension artérielle étaient réduits, voire parfois annulés, lorsque les gens se rinçaient la bouche avec un bain de bouche antibactérien. L’étude a été réalisée par l’équipe de scientifiques de l’université de Plymouth au Royaume-Uni.

En raison de ces résultats, les scientifiques exhortent les professionnels de santé du monde entier à prêter attention à l’environnement buccal lorsqu’ils recommandent des interventions impliquant une activité physique pour l’hypertension.

Un résultat validé par une expérience

Pour mener à bien l’étude, les chercheurs ont demandé aux participants de faire 30 minutes de cardio à jeun. Après des intervalles de 30, 60 et 90 minutes après l’entraînement, les participants se sont rincé la bouche avec de l’eau placebo aromatisée à la menthe ou un véritable bain de bouche antibactérien. La pression artérielle de chacun a ensuite été mesurée. Il a été constaté que ceux qui se sont rincés avec un bain de bouche ont eu une chute de la pression artérielle beaucoup moins importante que leurs pairs ayant utilisé le placebo.

« En fait, c’est comme si les bactéries buccales étaient la clé pour ouvrir les vaisseaux sanguins. Si elles sont éliminées, le nitrite ne peut plus être produit et les vaisseaux restent dans leur état actuel », a déclaré Craig Cutler, co-auteur de l’étude, dans un communiqué de presse. « Il semble que les processus naturels de notre corps soient encore plus en harmonie que nous le pensions. L’étape suivante consiste à étudier plus en détail l’effet de l’exercice sur l’activité des bactéries buccales et sur la composition des bactéries buccales chez les personnes exposées à un risque cardiovasculaire élevé », a-t-il également déclaré.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de