Les effets du réchauffement climatique se font de plus en plus ressentir, et cela devrait encore empirer, ont averti les experts australiens. Ces derniers ont en effet tenu à prévenir que les feux qui ont déjà ravagé le pays dernièrement devraient être encore plus catastrophiques au cours des années à venir.

Un triste constat pour l’Australie : toujours s’attendre au pire pour les années à venir 

Les Australiens devront se tenir prêts pour faire face aux futurs incendies liés au changement climatique, a averti la Royal Commission. Si les incendies dévastateurs de 2019-2020 ont déjà été une terrible épreuve pour l’Australie, la commission a informé que cela allait sans doute empirer au cours des prochaines années. Selon la commission, « ce qui était sans précédent, c’est maintenant notre avenir ». Il est à rappeler que les derniers incendies ont tué 33 personnes et incendié une région de la taille du Royaume-Uni, ce qui a coûté 7 milliards de dollars à l’économie. Les incendies ont également eu des conséquences désastreuses sur la faune australienne : trois milliards d’animaux ont été tués ou déplacés.

En ce qui concerne les futurs feux de brousse, la commission a averti que le coût annuel des catastrophes devrait atteindre environ 27 milliards de dollars d’ici 2050, a rapporté Nature World News. Et il faudra encore estimer ce chiffre à la hausse, dans la mesure où il ne tient pas encore compte de l’aggravation du réchauffement climatique. En plus des feux de brousse, la commission a également prévenu qu’il fallait se préparer à ce qu’il y ait d’autres catastrophes comme des inondations, des tremblements de terre, des tempêtes, des cyclones, des ondes de tempête, des glissements de terrain et des tsunamis.

Sans chercher à inciter plus d’actions pour limiter la production de gaz à effet de serre, la commission a également tenu à rappeler que toutes ces catastrophes sont les conséquences du réchauffement climatique. « L’aggravation du réchauffement climatique au cours des deux prochaines décennies est inévitable. En conséquence, le niveau de la mer devrait continuer à augmenter. Les cyclones tropicaux devraient diminuer en nombre, mais augmenter en intensité. Les inondations et les feux de brousse devraient devenir plus fréquents et plus intenses », a expliqué la commission dans son rapport.

— Tongra239 / Shutterstock.com

Un grand nombre de recommandations pour pouvoir faire face à la catastrophe

Outre cette terrible annonce, le nouveau rapport de la commission donne également des recommandations susceptibles de changer la donne. En tout, 80 recommandations ont été données sur la façon dont les autorités pourraient faire face aux événements futurs. Parmi les conseils donnés, la commission a demandé une approche plus coordonnée de la gestion des feux de brousse et de leurs conséquences. Une nouvelle législation pour permettre au Premier ministre de déclarer l’état d’urgence national en cas d’incendie grave a également été suggérée.

Il a également été demandé aux autorités australiennes de développer leur propre flotte de lutte aérienne contre les incendies. Et le gouvernement n’est pas le seul à devoir agir. La population doit également participer pleinement à la gestion des futures crises, a indiqué la commission. À cet effet, il a également été demandé au gouvernement d’organiser des programmes pour améliorer la connaissance et compréhension du public sur la gestion de la crise, a rapporté The Sydney Morning Herald.

— stockpexel / Shutterstock.com

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de