— Uudentyyppiset revontulet / YouTube

Il s’agit probablement de l’une de plus impressionnantes découvertes concernant l’espace. En effet, des astronomes amateurs partageant leurs connaissances via un groupe Facebook ont permis à des scientifiques de découvrir une toute nouvelle forme d’aurores boréales, encore jamais connue jusqu’à présent.

Une nouvelle forme d’aurores boréales ayant la forme de dunes de sable

L’hémisphère nord vient d’être le théâtre d’un nouveau phénomène céleste d’une rare beauté. En Finlande, ces amateurs ont eu la chance de contempler des aurores boréales d’un type encore jamais observé. Ils les ont baptisées « dunes aurorales« , en raison de leur forme rappelant celle des dunes de sable. Une découverte scientifique fascinante réalisée dans le cadre d’un projet de science participative dirigé par Minna Palmroth, astrophysicienne, et la Finnish Amateur Astronomer Association, photographiant ce genre de phénomènes lumineux, après avoir été contactées par les amateurs. Les recherches au sujet de cette découverte ont été publiées le 28 janvier 2020 dans AGU Advances.

Les mystères qui se cachent derrière chaque aurore boréale ont motivé Minna Palmroth à écrire un ouvrage afin de les répertorier et les analyser. Elle y a classé toutes les aurores polaires observées jusqu’à présent, à l’aide de scientifiques amateurs. À l’aide d’images envoyées par ces amateurs, elle est parvenue à identifier un tout nouveau type d’aurores boréales encore inconnu. En plus d’être nouvelles, elles permettent de mieux comprendre une couche encore peu connue de la haute atmosphère terrestre.

Les aurores boréales sont présentes dans l’hémisphère nord ; on parle d’aurores australes lorsqu’elles se trouvent dans l’hémisphère sud. Ce phénomène céleste n’est pas lié à la météorologie mais en réalité à l’activité du Soleil. En effet, la Terre émet constamment un flux de particules électriquement chargées appelé « vent solaire ». Un vent qui produit des voiles de couleur lorsqu’il entre en collision avec les gaz présents en haute atmosphère terrestre (oxygène, azote). En mouvement, les molécules entraînent un pluie de particules chargées dans la haute atmosphère, ce qui entraîne une réaction lumineuse. Les aurores boréales que l’on observe le plus souvent sont vertes (avec de l’oxygène). En cas d’intense activité solaire, elle peuvent être rouges, bleues ou encore mauves (avec de l’azote).

« En termes de physique, ce serait une découverte incroyable »

Ces aurores boréales ont la forme de vagues qui ondulent de manière horizontale et sont de couleur verte et très lumineuses. Un phénomène qui se produirait au niveau des variations de la densité d’oxygène au sein de la mésosphère, autrement dit une couche basse de la haute atmosphère, située entre 50 et 80 km d’altitude.

Selon ces scientifiques, ce nouveau type d’aurores boréales serait issu de fluctuations d’oxygène dans la mésosphère. Cette découverte est donc primordiale, sachant que cette couche de la Terre est encore peu connue. C’est la raison pour laquelle les spécialistes la surnomment souvent « ignorosphère« . Trop loin des satellites, elle est complexe à analyser. Si ces aurores polaires proviennent vraiment de cette zone, cette découverte deviendra un objet d’étude d’une importance sans précédent.

« En termes de physique, ce serait une découverte incroyable, car cela représenterait un mécanisme nouveau et jamais observé auparavant de l’interaction entre la ionosphère et l’atmosphère. La découverte de ces dunes est une preuve de l’importance de la science participative et cela peut créer un intérêt général envers la physique montrant combien les citoyens peuvent prendre part à la science en aidant à découvrir de nouveaux phénomènes. Ces aurores boréales ont des fréquences différentes, des longueurs d’onde différentes, des amplitudes différentes et pour observer quelque chose de très uniforme, comme les dunes, cela signifie qu’il doit y avoir un mécanisme actif qui les rend égales« , explique Minna Palmroth.

Nous vous proposons d’admirer ci-dessous cet époustouflant nouveau type d’aurores boréales.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de