L’Afrique se met au RPG avec Aurion, un jeu vidéo tout droit venu du Cameroun

Une-Aurion

L’industrie vidéoludique est partagée entre deux pôles de développement majeurs : l’Occident, avec en tête l’Amérique du Nord, et le Japon. Cette bipolarité a marqué l’univers des jeux vidéo, au point que pour les RPG, des jeux hautement influencés par la culture de leurs créateurs, on parlera du J-RPG, soit RPG à la japonaise, et de RPG à l’occidentale. Ceci dit, une troisième voie pourrait être en train de voir le jour, le A-RPG, le RPG à l’africaine, dont le premier représentant s’appelle Aurion : L’Héritage des Kori-Odan. Enquête sur un jeu atypique…

Kiro’o Games

Olivier-madiba-Kiiro-gamesTout d’abord, laissez-nous vous présenter Kiro’o Games, le studio à l’origine du jeu. Fondé par Guillaume Olivier Madiba (ci-dessus), jeune Camerounais diplômé de l’université de Yaoundé, sur une idée que ce dernier porte depuis ses 14 ans, le studio a pour but d’exploiter toute la richesse de la culture et de la mythologie africaine, comme des jeux tels que God of War ou Onimusha ont pu exploiter la mythologie grecque et japonaise. Aurion est le premier jeu du studio, mais il a connu un nombre important de versions compte tenu de l’évolution du studio : originellement, le studio compte une unique personne à sa création en 2003, avant de passer à 3 en 2004, puis continuera d’augmenter jusqu’à 21 personnes aujourd’hui, travaillant à plein temps sur le projet. Pour son caractère innovant et son fort potentiel, le studio est parrainé par le ministère de la Culture camerounais.

 

AurionL’Héritage des Kori-Odan

Enzo-Aurion

Aurion a connu de nombreuses versions suivant le développement du studio, commençant par une simple démo, puis un RPG amateur au tour par tour, avant que L’Héritage des Kori-Odan devienne le premier jeu professionnel international du studio. Cette action RPG met en scène le prince de Zama, Enzo Kori-Odan, qui subit un coup d’État le jour de son accession au trône et de son mariage avec la belle Erine. Condamné à l’exil, le couple décide de ne pas se laisser abattre par une mauvaise journée et de partir pour un périple à travers le monde d’Auriona pour reconquérir leur trône.

Le jeu est en scrolling horizontal mais avec une liberté de mouvement vertical, et les combats s’annoncent particulièrement prenants et dynamiques. Le jeu promet également plusieurs innovations au niveau du gameplay que l’on a hâte d’essayer. La direction artistique du jeu est de qualité, laissant entrapercevoir toute la richesse du monde d’Auriona et de la culture africaine qui s’exprime à travers lui. On vous laisse juger sur ces quelques screens :

Aurion-Screen-1Aurion-Screen-2

Aurion-Screen-3Aurion-Screen-4

 

 

A une époque où l’industrie du jeu vidéo peine à se renouveler, la culture africaine constitue encore un réservoir presque inexploité d’histoires et de sagesse qu’on aimerait beaucoup voir plus exploité dans le futur. On souhaite en tout cas énormément de réussite aux courageuses personnes de Kiro’o Games, en espérant mettre la main sur Aurion au plus vite. Et vous, pensez-vous que le jeu vidéo doit piocher dans des cultures diverses pour se renouveler, ou qu’au contraire, il doit rester dans des cultures connues pour permettre l’immersion ?


Chaque jour, il se vend 548 Rubik’s cube en France, soit 200 000 Rubik’s cube vendus chaque année.

— @DailyGeekShow