Les autorités locales du Bangladesh ont annoncé une excellente nouvelle pour la biodiversité et la protection des animaux. Grâce à un dispositif contre le braconnage mis en place dans la région des Sundarbans, où se trouve la plus grande forêt mangrove du monde, le nombre de tigres du Bengale a augmenté pour la première fois depuis 15 ans.

En 2015, les autorités on fait un constat alarmant dans la forêt de mangroves à cheval entre l’Inde et le Bangladesh : la population des tigres est passée de 440 individus en 2004 à seulement 106. Ils ont ainsi décidé d’entamer une campagne virulente de lutte contre le braconnage et de protéger massivement cette zone. En effet, seulement 23 % de la forêt était protégée à cette époque.

Grâce à cette lutte acharnée, environ 200 contrebandiers ont remis leurs armes contre de l’argent, une aide juridique ou un téléphone portable. Grâce à un recensement effectué à l’aide de vidéos de surveillance sur une superficie de 1656 kilomètres carrés, les autorités ont recensé 114 tigres du Bengale alors que, rappelons-le, on en comptait près de 106 en 2015.

Cette augmentation de 8 % “est un grand succès” selon le ministre des Forêts Shahab Uddin, « nos programmes et stratégies actuelles de préservation sont efficaces« , a-t-il ajouté. Les autorités bangladaises ont également annoncé avoir lancé un projet de patrouille « intelligent » dans la forêt pour mettre définitivement fin au braconnage.

Un tigre du Bengale © Wiki Commons, Hollingsworth, John and Karen

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de