Orques contre baleines : le combat épique entre les géants des mers

Orques contre baleines : le combat épique entre les géants des mers

Des scientifiques ont enfin pu observer de façon approfondie des attaques d’orques contre des baleines. Cela permettra de mieux comprendre la lutte acharnée qui oppose ces deux majestueuses espèces animales.

Peu de combats dans la nature sont aussi impressionnants que ceux qui opposent les orques aux grandes baleines à bosse, car contre toutes attentes, ces deux créatures marines s’affrontent régulièrement dans des combats sans merci !

UN PHÉNOMÈNE RAREMENT OBSERVÉ

IL EST COURANT DE TROUVER DES TRACES DE MORSURES D’ORQUES SUR LES BALEINES AU MILIEU DE L’OCÉAN

L’observation de combats entre orques et grandes baleines à bosse est assez exceptionnelle et suffisamment impressionnante pour fasciner scientifiques et passionnés du monde marin. D’un côté, les orques, longs de huit mètres, pesant jusqu’à 6 tonnes et équipés d’une mâchoire destructrice.

De l’autre, la baleine est l’un des plus grands animaux ayant jamais vécu sur terre. Les attaques se déroulent toujours de la même façon, les orques se lancent à l’assaut en groupe, et semblent harceler la baleine, souvent seule et isolée. Ces prédateurs attaquent aussi bien des baleines à bosse que des baleines bleues ou des grands cachalots. Il est même courant de trouver des traces de morsures d’orques sur les baleines au milieu de l’océan, ce qui voudrait dire qu’il s’agit d’un phénomène régulier.

Des scientifiques observant un groupe d’orques au large de l’état de Washington aux Etats-Unis

Pourtant, l’alimentation des orques se concentre presque exclusivement de poisson ou, dans les latitudes nord, de phoques. Il pourrait s’agir d’une partie de chasse banale comme il en existe partout dans la nature mais la réalité est beaucoup plus complexe.

DES MOTIVATIONS MYSTÉRIEUSES DERRIÈRE CES ATTAQUES 

Ayant assez peu d’observations filmées de ces attaques, les experts ont toujours été méfiants par rapport aux théories vaseuses qui pourraient les expliquer. A l’aide de drones, une équipe de scientifiques dirigée par Robert Pitman, biologiste de la vie marine de l’US National Oceanic and Atmospheric Administration a enfin pu filmer l’intégralité d’un de ces événements et le résultat de leurs recherches vient d’être publié dans la revue scientifique Marine Mammal Science. L’équipe a pu observer 22 tentatives d’attaques d’orques, et dans 14 des cas observés, les orques finissent par tuer le baleineau qui accompagne la baleine adulte.

LES TECHNIQUES DE CHASSE DES ORQUES SONT TRÈS ÉTUDIÉES

 

Pour réaliser ces observations, les scientifiques ont attaché un traceur sur un orque femelle, ce qui leur a permis de suivre tous ses mouvements pendant une semaine et de la suivre de façon très discrète à l’aide de drones. Durant cette période, son groupe a attaqué huit baleineaux et a réussi à en tuer trois. Cela montre surtout que leurs techniques de chasse sont très étudiées, et qu’ils préfèrent s’attaquer aux petits qu’ils isolent de leur protecteur. Les baleines ont beau avoir cette image de gros animal assez passif, se laissant presque porter par le courant mais cette étude a révélé d’autres aspects de leur personnalité.

 

LES BALEINES CONTRE-ATTAQUENT !

Des baleines à bosse au large de l’Alaska

Durant les courses-poursuites, différentes espèces de baleines ont pratiqué la technique assez simple du sprint, accélérant leur vitesse pour tenter de semer les attaquants. D’autres sont allées jusqu’à chercher de l’aide ailleurs, trouvant refuge sur la côte, près de récifs et même parfois se rapprochant des bateaux des chercheurs en s’abritant en dessous.

Ces techniques ont prouvé leur efficacité, mais parfois les baleines décident de se défendre. Elles approchent alors leurs baleineaux près d’elles ou le soulèvent parfois hors de l’eau à l’aide de leur tête ou de leur nageoire. Les mammifères chargent également les orques et n’hésitent pas à utiliser leurs nageoires et leur queue dans la bataille.

L’UNION FAIT LA FORCE ! 

Un phénomène encore plus étonnant a cependant été observé : certaines baleines vivant seules en compagnie de leurs baleineaux sont souvent accompagnées d’une « escorte » de baleines adultes qui les protège en cas d’attaque. S’ils chargent de façon habituelle, l’objectif est réellement de protéger le petit puisqu’ils se placent entre les orques et le baleineau qui serait en réalité la cible des attaques.

Les scientifiques ignorent cependant si les escortes ont un lien de parenté avec les baleines qu’ils protègent, ou s’ils font cela simplement dans le but de protéger leurs congénères. Il semble cependant que même ces systèmes de défense groupée sont peu efficaces puisque le nombre de victimes est juste un peu moins important qu’il ne pourrait l’être sans cette aide.

CERTAINES BALEINES EN COMPAGNIE DE LEURS BALEINEAUX SONT SOUVENT ACCOMPAGNÉES D’UNE ESCORTE D’ADULTES

La conclusion de cette étude suppose que les orques se réunissent chaque année au large de la côte ouest de l’Australie qui sert de lieu de reproduction pour les baleines à bosse. Ces dernières n’enfantent que tous les deux ans environ, chaque mort est donc une perte importante pour toute la population de baleine.

Trois astéroïdes ont été baptisés du nom des présentateurs de “C’est pas sorcier”

— @Alex_Dobro