© Netflix – Le Jeu de la dame / Allocine

Si Le Jeu de la dame en a séduit plus d’un à travers la planète, tout le monde ne l’a pas appréciée. Certains l’ont même détestée. Cela est notamment le cas d’une championne d’échecs qui s’est sentie insultée par cette série à tel point qu’elle a attaqué Netflix. Explications.

Cinq millions de dollars : voici la somme astronomique que réclame à Netflix la Géorgienne Nona Gaprindashvili. Cette légende des échecs soviétiques accuse la plateforme d’avoir décrit sa carrière de manière « sexiste et dénigrante » avec la série Le Jeu de la dame.

« Netflix a menti effrontément et délibérément sur les succès de Gaprindashvili », pouvons-nous lire dans la plainte obtenue par l’AFP et relayée par Business Insider France. Dans la série, un des personnages explique que cette championne n’a « jamais affronté d’hommes en compétition ». Toutefois, cette affirmation « est manifestement fausse, ainsi que grossièrement sexiste et dénigrante ». La défense de Nona Gaprindashvili a ajouté que « Netflix [la] décrit comme étant russe, alors qu’ils savent qu’elle est géorgienne et que les Géorgiens ont souffert de la domination russe lorsqu’ils faisaient partie de l’Union soviétique ».

De son côté, Netflix a expliqué avoir « le plus grand respect pour Mme Gaprindashvili et son illustre carrière ». La plateforme a toutefois précisé que « cette plainte n’a aucun fondement » et qu’elle se défendrait « vigoureusement ».

Finalement, la plainte de la championne d’échecs rappelle que celle-ci a affronté plusieurs dizaines d’hommes de premier plan et en a battu 28 tout au long de sa carrière.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé cette série ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de