Les côtes de ce lagon grec ont été recouvertes par une toile d’araignée longue de… 300 mètres !

Profitant de conditions idéales pour se reproduire, des milliers d’araignées ont envahi la ville grecque d’Aitoliko et ont tissé une gigantesque toile longue de 300 mètres sur les bords du lagon. Retour sur cet étrange phénomène.

Une toile d’araignée longue de 300 mètres

La ville d’Aitoliko, située dans l’ouest de la Grèce, a été le théâtre d’un bien étrange phénomène il y a quelques jours. Ses habitants ont en effet découvert avec stupeur un véritable champ de toiles d’araignées long de 300 mètres qui recouvrait la végétation et les panneaux de signalisations plantés le long du lagon. Un véritable cauchemar pour les arachnophobes.

Soyez toutefois rassurés, comme l’a expliqué Maria Chatzaki, biologiste à l’Université Démocrite de Thrace : « Ces araignées, au corps allongé et très communes, qui apprécient particulièrement les zones aquatiques, ne sont pas dangereuses et ne devraient pas causer de dommage durable à la flore locale ».

 

Des conditions de reproduction idéales

Selon la biologiste, de tels phénomènes sont observables ailleurs dans le monde, et impliquent généralement des spécimens appartenant à la grande famille des Tetragnatha, réputée pour ses talents de tisseuse hors du commun. Il y a trois ans, celle-ci s’était notamment illustrée au Texas avec des toiles couvrant la superficie d’un terrain de football américain.

Ces milliers d’araignées ont trouvé à Aitoliko des conditions de reproduction idéales (températures élevées et climat humide) ainsi que de la nourriture en abondance, ce qui les a poussées à « festoyer » en tissant cette toile gigantesque. Mais pas d’inquiétude, celles-ci auront bientôt disparu du paysage selon Maria Chatzaki.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux