Apple souhaite fabriquer des iPhones entièrement recyclés

Dans un rapport publié il y a quelques jours, l’entreprise Apple indique qu’elle est en train de travailler à l’élaboration d’un processus de fabrication de ses appareils en circuit fermé. En clair : l’entreprise souhaite, dans un souci environnemental et social, recycler l’ensemble de ses produits pour en fabriquer de nouveaux. Vivement critiquée, notamment dans l’utilisation de matériaux issus de mines, où travaillent des enfants, selon Amnesty International, Apple souhaite mettre un terme à ces pratiques en investissant massivement dans les technologies de recyclage.

Qu’a annoncé Apple ?

L’entreprise de Cupertino a annoncé vouloir fabriquer des produits entièrement à partir de matériaux recyclés :

« Nous pensons que notre but devrait être d’instaurer une chaîne d’approvisionnement en boucle fermée, où les produits sont fabriqués en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés », explique ainsi Apple dans son rapport d’évolution 2017.

Apple est-il en mesure de tenir ses engagements ?

Pour l’instant, Apple n’est pas encore capable de fabriquer entièrement ses produits avec des matériaux recyclés. L’entreprise pilote des recherches sur de nouvelles manières de réutiliser chaque partie de ses appareils, avec par exemple, la création de robots de désassemblage (voir vidéo ci-dessous).

Interrogée par VICE News, Lisa Jackson, vice-présidente d’Apple en charge de l’environnement et des initiatives sociales, indique qu’il s’agit avant tout d’un objectif sur le long terme pour l’entreprise, et qu’il ne sera pas atteint pour les prochains iPhone par exemple :

« Notre objectif est ambitieux et requiert de nombreuses années de collaboration entre nos différentes équipes, nos fournisseurs, ainsi que les entreprises de recyclage. »

Où en est Apple pour l’instant ?

« Nous avons déjà des programmes en place pour nous assurer que les matériaux que nous utilisons dans nos produits sont récoltés selon des standards stricts. Nous mettons tout en oeuvre pour qu’un jour notre dépendance aux mines disparaisse », indique le rapport d’Apple.

Une liste de 44 matériaux utilisés dans les différents produits a été dressée. Cette liste se présente sous la forme d’un classement qui identifie les matériaux les plus urgents à traiter. Cette liste prend en compte les risques environnementaux et sociaux de leurs récoltes.

Apple donne également l’exemple de l’aluminium pour montrer les problématiques liées au recyclage :

« Pour l’aluminium, nous avons déterminé que l’une des meilleures sources était le recyclage de nos propres produits. En effet, nous n’utilisons que de l’aluminium de très haute qualité. Aujourd’hui, le seul moyen de garder une telle qualité est de ne pas mélanger cet aluminium à un métal d’une qualité moindre (ce qui se passe souvent lors du recyclage). Notre objectif est donc de trouver un moyen de récupérer l’aluminium de nos produits sans en dégrader la qualité ».

Une décision pour faire taire les critiques

Ce rapport d’Apple intervient quelques mois après le rapport d’Amnesty International qui a accusé l’entreprise d’utiliser du cobalt extrait dans des mines par des enfants. En 2014, l’entreprise avait également été accusée d’utiliser de l’étain provenant de mines où travaillaient des enfants.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux