Victoire pour les animaux : de plus en plus de marques de vêtements renoncent à la laine de Mohair

Mai 2018, l’association de défense des animaux PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) dévoile une vidéo choc sur YouTube. Les images dévoilent le traitement atroce infligé à des chèvres angora lors de la tonte pour fabriquer des vêtements en laine. À l’époque, de nombreuses marques annoncent l’arrêt d’utilisation de la laine de mohair. ASOS est la dernière marque à s’allier à cette cause.

 

ASOS renonce à la laine de mohair, mais pas seulement

La marque ASOS a annoncé mettre tout en place pour ne plus se servir de la laine de mohair dans les prochains mois. La plateforme internationale de vente en ligne qui propose plus de 850 marques en plus de ses vêtements et accessoires, renonce aussi au cachemire, à la soie, au duvet et aux plumes d’ici fin janvier 2019.

« PETA félicite ASOS pour sa prise de position progressiste qui s’inscrit dans l’intérêt croissant pour le bien-être animal que l’on voit aujourd’hui dans le secteur de la mode », a commenté la PETA.

En mai 2018, les marquent étaient nombreuses à se rattacher au mouvement lancé par PETA. Dans le lot, se trouvent des entreprises telles que Gap Inc, Inditex (Zara, Bershka, Stradivarius…), H&M, Arcadia (Topshop, TopMan, Evans…).

Des mauvais traitements à ne plus négliger

PETA rappelle sur son site les mauvais traitements infligés dans différentes exploitations du monde sur les animaux pour l’industrie du textile. En Chine et en Mongolie, des millions de chèvres subissent une tonte mi-hiver et sans leur laine, elles ne résistent pas aux températures extrêmes.

En Asie, des chèvres sont tondues violemment. En cause ? La rapidité nécessaire des ouvriers « payés au volume et non à l’heure ». PETA Asie dénonce les blessures de ces chèvres, mutilées à l’oreille et recousues brutalement sans analgésique par la suite.

La liste est longue, des chevreaux sont abattus lorsqu’ils présentent des « défauts ». Des oiseaux sont déplumés violemment encore vivants. La torture est similaire pour les vers à soie « ébouillantés ou gazés vivants dans leurs cocons », comme l’annonce PETA France, qui continue à mener son combat.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux