En Grande-Bretagne, la presse s’inquiète de la recrudescence d’attaques de goélands. Cela fait notamment suite à l’enlèvement d’un chihuahua par un goéland, dans la région de Devon. Aujourd’hui, le chien n’a toujours pas été retrouvé. Pire encore, il a été véritablement kidnappé alors qu’il se trouvait dans le jardin de son propriétaire… Cela pose de plus en plus de questions sur l’agressivité résumée de ces oiseaux, qui iraient même jusqu’à s’attaquer aux hommes.

L’histoire du malheureux chihuahua

Dimanche dernier, le petit chihuahua qui répondait au nom de Gizmo a été enlevé directement depuis son jardin. Il avait seulement quatre ans, était de petite taille, et a été pris en vol par un goéland alors que son maître était en train d’étendre le linge. L’oiseau géant a plongé et a capturé le petit chien. Afin de retrouver son animal, la jeune femme de 24 ans a demandé de l’aide aux internautes, mais rien n’y fait : le chien reste introuvable à l’heure actuelle. 

threerocksimages / Shutterstock.com

D’ailleurs, la Royal Society for the Protection of Birds, qui est la plus grande organisation pour la protection des animaux en Europe, a rappelé qu’un enlèvement de ce type sur un animal reste extrêmement rare. Cela ne peut en aucun cas servir à généraliser un comportement typique des goélands, ou à constater un changement de comportement. En revanche, le journal “Devon Live” a rappelé qu’en 2015, un accident similaire s’était produit, en plus grave : un chien avait été pris à partie par plusieurs goélands, et il en était mort (grièvement blessé, les autorités ont dû abréger ses souffrances).

Même si cela ne peut pas servir à généraliser un comportement chez les oiseaux, de plus en plus d’attaques sont recensées : que ce soit sur des animaux comme les chiens, mais également des pigeons par exemple, ou bien sur d’autres types d’éléments comme des objets ou même des humains, les attaques sont de plus en plus rapportées dans la presse et surtout sur les réseaux sociaux.

Un goéland argenté

Les Anglais s’interrogent sur les façons de lutter

Pour faire fuir ces oiseaux envahisseurs, responsables d’attaques de plus en plus fréquentes sur des biens ou des vivres, les Anglais ont répondu à une enquête de la BBC. Pour tenter de mettre un terme à ces véritables raids de goélands, certaines municipalités mettent à disposition de leurs habitants des moyens très originaux : par exemple, à Aberdeen, des pistolets à eau de qualité sont distribués pour faire fuir les oiseaux. Plus sérieusement, à Worcester, des drones sont utilisés afin de repérer les nids des oiseaux, pour ensuite remplacer les œufs par des faux.

Rappelons également qu’au Royaume-Uni, il existe 7 espèces de goélands, qui sont toutes surveillées pour une question de conservation. Il est donc impossible de les exterminer ou de s’en débarrasser, car cela constituerait une grave atteinte à la survie de l’espèce. Si l’attaque sur un chien est extrêmement rare, le comportement agressif des goélands est naturel, comme le rappelle la Royal Society for the Protection of Birds. En effet, entre mai et juillet, les goélands sont en période de nidification. Ils sont ainsi très bruyants et particulièrement sensibles, d’où leur agressivité plus élevée que la normale.

Quelques conseils sont également donnés aux habitants, en cas de rencontre fortuite avec un goéland. La meilleure défense consisterait à lever les bras pour protéger votre tête, puis à vous éloigner. En aucun cas il ne faut secouer les bras pour tenter de l’impressionner, car cela agiterait l’animal. En juin, certains facteurs britanniques ont été perturbés dans leur travail, et des retards de livraison ont même été occasionnés… Aujourd’hui, les moyens les plus efficaces qui ont été utilisés par les mairies britanniques sont naturels : le recours aux faucons et à des éperviers afin de traquer et de chasser les goélands.

COMMENTEZ
3

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Jean-Marc FRENOVEFrédéric Malherchlinilolo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
chlinilolo
Membre
chlinilolo

A Marseille, en centre-ville, ils attaquent les pigeons, et les mangent vivants à plusieurs. Ils nichent sur les toits des maisons, volent au dessus des rues, s’installent sur les poubelles et se servent directement..Ils crient et quand ils volent bas tous les passereaux se cachent…un vrai fléau !

Frédéric Malher
Invité
Frédéric Malher

Un chihuahua adulte pèse de 1 à 3 kg, le Goeland marin, le plus gros Goeland européen pèse 1,5 -2 kg… Cette histoire est donc fausse ! La propriétaire a du l’inventer pour expliquer à son entourage la disparition de son chien…????