― Africa Studio / Shutterstock.com

Contaminée à deux reprises par le Covid-19, cette Américaine née en 1918 sur un bateau de migrants poursuit aujourd’hui tranquillement sa vie dans une maison de retraite new-yorkaise. Si la pandémie lui a fait perdre une part importante de sa vision et de son ouïe, sa fille Joanne Merola indique qu’elle est encore « dynamique » et qu’elle a été couronnée reine du bal de sa maison de retraite l’an passé.

A 102 ans, Angelina Friedman n’en est pas à sa première crise sanitaire. Née en 1918 sur un bateau de migrants qui reliait les côtes italiennes à New York, elle a contracté la grippe espagnole dès son plus jeune âge. Elle a ensuite enchaîné un cancer et une septicémie, avant de combattre une hémorragie interne.

La survivante a été testée positive au Covid-19 une première fois en mars, alors qu’elle était hospitalisée pour une intervention médicale d’ordre mineur. Elle a souffert d’une forte fièvre, de courbatures et d’une toux sèche pendant plusieurs semaines, avant sa rémission courant avril. Mais en octobre dernier, les mêmes symptômes l’ont accablée de nouveau et ont abouti à un second test positif. La retraitée est officiellement guérie depuis le 17 novembre, date où elle a fait un test négatif.

Interrogée par CNN, sa fille Joanne Merola rapporte qu’« elle n’est pas la plus vieille à survivre du Covid mais [qu’] elle est peut-être la plus âgée à y survivre deux fois ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de