armes
― Nomad_Soul / Shutterstock.com

Près de 400 millions d’armes à feu circulent actuellement en Amérique. Par ailleurs, les fusillades se sont multipliées sur le continent au cours de ces dernières années. Selon une nouvelle étude nationale, le nombre de personnes en possession d’une arme de poing chargée aurait doublé entre 2015 et 2019.

Plus de 2 000 personnes interrogées

Cette étude publiée dans la revue American Journal of Public Health a été menée par une équipe de chercheurs dirigée par Ali Rowhani-Rahbar, épidémiologiste de l’université de Washington, à Seattle. Les scientifiques notent que ces nouvelles données sont importantes pour comprendre comme évolue l’utilisation des armes à feu dans le pays, surtout lorsque l’on sait que très peu d’enquêtes sur ce sujet ont été menées au cours des trente dernières années.

Pour cette étude, les chercheurs ont interrogé 2 400 adultes américains qui gardent des armes à feu dans leur maison. En se basant sur les résultats des questionnaires, ils estiment que six millions de propriétaires d’armes de poing portaient des armes à feu sur eux chaque jour en 2019, soit deux fois plus qu’en 2015.

Les chercheurs notent que cette tendance est en partie liée à l’assouplissement des lois étatiques qui régissent le port d’armes de poing dans des lieux publics. A l’heure actuelle, 21 États américains autorisent le port d’armes chargées dans les lieux publics, contre un seul en 1990.

arme
— sarun_J / Shutterstock.com

Une augmentation des risques de suicide et d’homicide

Les auteurs de l’étude ont constaté que 70 % des propriétaires d’armes de poing en possédaient une pour se protéger contre d’éventuelles attaques. Cependant, bien que la sécurité pousse les gens à acquérir une arme à feu, cela n’est pas forcément une bonne chose. En effet, les scientifiques indiquent que garder une arme à feu à la maison augmente les risques de suicide et d’homicide.

En outre, de nombreux propriétaires d’armes à feu aux États-Unis n’ont suivi aucune formation sur les armes à feu. Il est effectivement nécessaire de suivre une formation sur leur manipulation, leur stockage, sur la prévention des accidents et des suicides pour des raisons sécuritaires. De plus, la proportion de personnes détenant illégalement une arme à feu a également augmenté entre 2015 et 2019. Cette proportion oscille actuellement entre 7,5 et 11,5 % des personnes interrogées. Pour rappel, les armes sont devenues la première cause de décès chez les jeunes aux États-Unis et elles font aujourd’hui plus de victimes que les accidents de voiture.

Pour aller plus loin, découvrez comment le massacre de Dunblane a poussé le Royaume-Uni à adopter des lois strictes sur les armes.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
hav
hav
9 mois

les états ou les armes sont legal sont ceux avec le plus faible taux de criminalité des usa. a contrario la ou c’est interdit la violence explose. il est temps de se demander pourquoi et de comprendre que le citoyen honnete armé n’est pas un danger,mais que désarmé il est… Lire la suite »