― Prath / Shutterstock.com

Pendant 53 jours, Alton Coleman et Debra Brown ont terrorisé le Midwest. Durant l’été 1984, le couple commit 8 meurtres, 7 viols, 14 enlèvements et de nombreux vols avec agression.

Le premier meutre

Alton Coleman et Debra Brown se sont rencontrés en 1983. A ce moment-là, Alton avait déjà été arrêté pour deux agressions sexuelles en 1973 et l’année de leur rencontre. Malgré les accusations, Alton Coleman a été acquitté. Un an après leur rencontre, tout bascula pour Alton Coleman et Debra Brown, alors âgés de 28 et 21 ans.

Alors que le couple se trouvait dans le Wisconsin, un des douze États de la région du Midwest, ils se lièrent d’amitié avec la mère de Vernita Wheat, une fillette de neuf ans. Vernita Wheat fut la première victime connue du couple. En effet, Alton Coleman et Debra Brown enlevèrent la jeune fille le 29 mai 1984. Trois jours plus tard, le corps de Vernita Wheat sera retrouvé dans un bâtiment abandonné, elle a été torturée, violée et étranglée. C’est ainsi que débuta la frénésie meurtrière du couple Coleman-Brown.

Frénésie meurtrière

Seulement, le couple avait déjà fui le Wisconsin et se trouvait alors dans l’Indiana. Quelques jours après leur premier meurtre, le couple réitéra. Le 18 juin 1984, Alton Coleman et Debra Brown enlevèrent deux autres petites filles : Annie, neuf ans, et Tamika, sept ans. Toutes deux furent séquestrées et torturées. Malheureusement, Tamika mourut. Quant à Annie, elle réussit à s’échapper. Le même jour de cet enlèvement, Donna Williams, âgée de 25 ans, disparut. Les autorités retrouvèrent aussi son corps dans un bâtiment abandonné, où elle avait été torturée et violée.

Les crimes d’Alton Coleman et de Debra Brown s’enchaînèrent à grande vitesse et se multiplièrent. En effet, le couple commit de nombreux braquages et cambriolages, mais enlevèrent aussi pas moins de 14 personnes sans distinction d’âge ou de sexe. Alors que le FBI commençait à créer un profil pour Coleman, le couple assassina une mère et sa fille de dix ans, début juillet 1984. Le 11 juillet, ils agressèrent et tuèrent Tonie Storey, âgée de 15 ans. Durant tout le mois de juillet, Alton Coleman et Debra Brown ont agressé, battu et volé plus de 10 personnes. Leur dernière victime fut un homme de 79 ans, qu’ils ont poignardé à plusieurs reprises et dont ils ont volé la voiture.

Pendant 53 jours, Alton Coleman et Debra Brown terrorisèrent tout le Midwest, avant d’être enfin arrêtés.

11e personne la plus recherchée

Au vu de tous ces crimes et de cette frénésie meurtrière, les autorités américaines durent créer une onzième place pour Alton Coleman dans la liste des dix personnes les plus recherchées aux USA. Ce n’est que le 20 juillet 1984 que la police arrêta Alton Coleman et sa compagne Debra Brown. Tous deux acceptèrent leur sort. Alton Coleman fut donc condamné à la peine de mort, une sentence qui fut exécutée en 2002. Il a été déclaré comme ayant un trouble de la personnalité mixte avec caractéristiques antisociales, narcissiques et obsessionnelles.

Debra Brown devait aussi être condamnée à mort, pourtant elle y échappa. Selon les juges et jurés, Debra Brown ne pouvait qu’avoir suivi son compagnon dans cette frénésie criminelle. En effet, « Brown est intellectuellement handicapé » avec un trouble de la personnalité dépendante, selon les diagnostics faits en 2019.

https://twitter.com/88_podcast/status/1154932705567629312

Aucun regret

Bien entendu, le jugement rendu ne fut pas accepté par les familles des victimes. D’ailleurs, la mère de Tamika Turks avait déclaré : « Debra Brown était là avec [Coleman], commettant les mêmes crimes. Elle porte la même responsabilité à leur égard et elle devrait partager sa punition. » Surtout que Debra Brown n’a jamais émis de regrets concernant les nombreux crimes qu’elle a commis avec Alton Coleman. Elle aurait même envoyé une note au juge lors d’un de ses procès disant : « J’ai tué la salope et je m’en fous. Je me suis bien amusée. »

Aujourd’hui, Debra Brown purge sa peine dans la prison pour femmes de Marysville, dans l’Ohio. Elle a été condamnée à la prison à vie.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de