Pamela B. Green, réalisatrice d’un documentaire sur Alice Guy, va une nouvelle fois rendre hommage à la première cinéaste de l’Histoire du cinéma avec un biopic.

Parmi les grands noms du cinéma français, il y a les frères Lumière, Georges Méliès ou encore Jean Renoir. Cependant, Alice Guy était aussi une figure phare des débuts du cinéma français. Malheureusement souvent oubliée, cette cinéaste a réalisé près de 1 000 films.

Depuis quelque temps, les réalisatrices, journalistes, etc. tentent de faire redécouvrir cette femme méconnue du grand public. Livres, courts-métrages, documentaires, les artistes d’aujourd’hui rendent hommage à Alice Guy, celle qui, alors simple secrétaire chez Gaumont, proposa de faire de petites fictions pour aider la commercialisation des caméras et projecteurs. C’est ainsi qu’en 1896 elle réalisa son tout premier film, La Fée aux choux.

Pamela B. Green, réalisatrice américaine, s’était lancée dans un projet de documentaire sur la vie et la carrière d’Alice Guy. Pendant près de huit ans alors, Pamela B. Green avait réuni de nombreuses archives, interviews, extraits de film, pour composer Be Natural, l’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché, sorti en 2020. C’est donc à partir de ce grand nombre d’archives exceptionnelles que Pamela B. Green va réaliser un biopic sur Alice Guy. Avec l’aide de Joan Simons, historienne britannique, avec qui elle avait déjà travaillé pour son documentaire.

Un film qui s’annonce fantastique, et qui va explorer la vie et la carrière de cette femme exceptionnelle qui a aidé à plusieurs avancées technologiques dans le cinéma. Mais qui est aussi considérée comme une pionnière, entre autres pour La Vie du Christ, premier péplum de l’Histoire du cinéma.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de