Si vous avez peur d’une seule araignée, vous serez terrifié face à ces colonies de plus de 50 000 individus

Contrairement aux idées reçues, toutes les araignées ne sont pas solitaires. N’en déplaise aux arachnophobes, il existe 25 espèces d’araignées qui vivent sous forme de société. Cela représente des milliers d’araignées. Il s’agit bien sûr d’une minorité face aux 45 000 espèces d’araignées sur Terre ! L’équipe de SooCurious vous en dit plus sur ces araignées sociables. 

La plupart des araignées évoluent seules, comme des loups solitaires. Cependant, certaines ont développé un mode de vie sous forme de société organisée à l’instar des fourmis, des abeilles ou encore de certains primates. Ce genre de colonie peut comporter plusieurs milliers d’araignées ! L’une de ces espèces se nomme Anelosimus eximius.

airaignees-societe-colonie-5

L’espèce d’araignée aranéomorphe nommée Anelosimus eximius appartient à la famille des Theridiidaes. Elle a été découverte il y a plus d’un siècle par un l’arachnologue français nommé Eugène Simon. Cette espèce se rencontre aux Petites Antilles, au Panama et en Argentine.

De nombreuses araignées sociales ont été découvertes depuis. L’une a été trouvée récemment, en 2006, en Equateur, par l’entomologiste Leticia Avilés.

 

L’espèce Anelosimus eximius

airaignees-societe-colonie-2

L’espèce Anelosimus eximius n’est pas la seule à évoluer ensemble mais c’est elle qui construit les plus grandes toiles. Certaines peuvent atteindre plus de 7,6 m de long et 1,5 m de large. Une toile de cette taille pourrait contenir jusqu’à 50 000 araignées.

 

Le comportement des araignées sociales

L’espèce Anelosimus eximius est considérée comme une espèce d’araignée sociale car elle vit en communauté et prend soin de ses congénères. Bien que les détails varient d’une espèce sociale à l’autre, parmi les araignées sociales, beaucoup de leurs caractéristiques sont similaires.

airaignees-societe-colonie-3

Les araignées sociales travaillent ensemble pour construire, entretenir et nettoyer leurs toiles. Elles coopèrent pour capturer leur proie, ce qui leur permet d’avoir des proies beaucoup plus grandes. Par la suite, elles la mangent ensemble.

La majorité des araignées Anelosimus eximius sur la toile sont des femelles. Au début des années 1980, les chercheurs ont constaté que les mâles ne représentent que 5 % à 22 % de la population de toute la colonie.

araignee-colonie-4

Les femelles pratiquent le soin commun des couvées. Elles nourrissent leur progéniture par des vomissements, tout comme les oiseaux à leurs petits. Elles régurgitent même la nourriture pour les autres. En d’autres termes, elles travaillent ensemble pour prendre soin de la plus jeune colonie.

 

Les origines : pourquoi existe-t-il des araignées sociales ?

La toute première araignée était probablement solitaire. Aussi, les araignées ont donné lieu à des espèces solitaires. Mais petit à petit, les espèces se sont socialisées en apprenant à se tolérer, au moins pour un temps car à mesure qu’elles grandissent, elles deviennent intolérantes.

airaignees-societe-colonie-15

Dans ces espèces « sous-sociales », les femelles fournissent de la nourriture et de la protection à leur progéniture en développement, et parfois même à d’autres jeunes. Chez certaines espèces, les mères font même l’ultime sacrifice, se laissant devenir un repas pour leur couvée.

Jonathan Pruitt, arachnologue de l’université de Californie, explique que seule la tolérance des petits ne suffit pas à transformer les araignées en communauté sociale. Il faut qu’elles en trouvent la nécessité. Aussi, l’environnement dans lequel les araignées vivent joue un rôle fondamental. Les chercheurs ont découvert trois éléments écologiques qui conduisent souvent à une vie de coopération entre les arachnides.

airaignees-societe-colonie-7

Les araignées solitaires vivent dans des endroits où il est difficile de maîtriser les proies trop imposantes. Aussi, il n’est pas nécessaire de vivre en communauté et de travailler ensemble contrairement aux araignées sociales qui en ont besoin pour leur survie. Elles possèdent un intérêt commun.

Les araignées sociales construisent des toiles aux structures complexes, en trois dimensions, de la forme d’un cône. Ces énormes fosses en forme d’entonnoir leur permettent de résister aux prédateurs menaçants et de créer des pièges pour la nourriture. Il offre aux araignées la sécurité relative de rester au même endroit plutôt que de risquer voyager loin. La coopération est donc une bonne affaire.

araignees-colonie-sociable-8

Un autre critère, le climat ! Par exemple, les fortes pluies ont le potentiel de nuire gravement aux toiles d’araignées. Quand une tempête menace la survie d’une araignée, il est plus logique d’avoir un comportement social pour réussir à contrer en force plutôt que seule. Le mauvais temps favorise la coopération, car dans ces conditions, ce sont les araignées qui partagent la tâche de maintenir et de réparer leurs toiles ensemble. Les réparations vont plus vite à plusieurs !

Contrairement aux autres espèces sociales telles que les abeilles ou les fourmis dans lesquelles des castes distinctes sont créées, les araignées sociales sont plus égalitaires. En effet, toutes sont capables de se reproduire, ce qui n’est pas le cas des travailleurs chez les fourmis ou les abeilles qui ne font pas partie de la classe de reproduction.

airaignees-societe-colonie-10

De même, chez ces araignées sociales tout individu peut faire n’importe quel travail ! Il existe bien évidemment une division du travail. C’est juste que ces rôles ne sont pas stricts.

Les rôles dans les colonies d’araignées sont généralement classés sur la base de l’âge et le sexe. « Elles sont incroyablement bien organisées », explique Pruitt. Par exemple, certaines araignées sociales femelles n’accèderont pas à la reproduction, non pas qu’elles ne puissent pas physiquement ou génétiquement mais tout simplement car leur alimentation n’est pas suffisante.

airaignees-societe-colonie-11

Les araignées sociales ont des personnalités distinctes, qui à leur tour vont aider à définir leur rôle dans la communauté. Les rôles sont davantage déterminés par leurs compétences : certaines araignées sont plus susceptibles de passer leurs journées à attaquer les prédateurs, tandis que d’autres sont plus susceptibles de réparer les toiles, d’aider à garder les parasites loin, nettoyer la toile, etc.

Certaines araignées sont clairement dans le secteur de la construction, certaines chassent, d’autres sont au service de la conciergerie, et d’autres encore offrent des services de garde d’enfants.

airaignees-societe-colonie-1

Les araignées sont vraiment passionnantes ! Il est incroyable de voir que ces animaux que l’on pense généralement solitaires, sont en réalité capables de vivre en sociétés organisées. Il y a fort à parier qu’ils nous cachent encore bien des surprises. D’ailleurs, si comme nous, les araignées vous passionnent, alors découvrez ces 15 faits étonnants qui vous prouvent à quel point ce sont des bestioles fascinantes.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux