Musee du Quai Branly — Kiev.Victor / Shutterstock.com

La crise du coronavirus a touché de plein fouet de nombreux secteurs d’activité, dont notamment le monde de la culture ainsi que les médias. En effet, le chiffre d’affaires du secteur culturel a drastiquement chuté de 22,3 milliards d’euros. Face à cette situation, le gouvernement lui prévoit de nouvelles aides financières. 

Un nouveau plan d’aides financières pour le secteur culturel 

Le 1er juillet dernier, Franck Riester, ancien ministre de la Culture et de la Communication, a annoncé dans un communiqué le lancement d’un plan d’aides financières en faveur de la culture et des médias en raison des conséquences désastreuses de la crise du coronavirus qui a touché de plein fouet le secteur culturel. Le chiffre d’affaires de ce secteur a effectivement drastiquement chuté de 22,3 milliards d’euros par rapport à 2019, soit une baisse de 25 %. Le monde du spectacle, les musées, les sites touristiques, les galeries d’art ainsi que les arts plastiques sont les plus touchés. Seul le monde du jeu vidéo a été épargné. 

Ainsi, “l’année blanche” annoncée par Emmanuel Macron le mercredi 6 mai dernier sera financée à hauteur de 950 millions d’euros. Le troisième projet de loi de finances rectificative prévu pour l’année 2020, aussi appelé PLFR3, est de surcroît en train d’être étudié par l’Assemblée nationale. Celui-ci offrira 1,06 milliard d’euros au monde de la culture et un dispositif d’exonérations de cotisations sociales sera établi à hauteur de 400 millions d’euros. Les artistes-auteurs ainsi que les entreprises culturelles ne pouvant pas payer leurs cotisations foncières sont concernés par ce projet de loi. Enfin, 445 millions de crédits nouveaux, 75 millions de dégel de crédits puis 140 millions de dépenses fiscales sont prévus.

Des moyens différents mobilisés pour chaque secteur

Toutes ces sommes permettront alors d’apporter un réel soutien à de nombreux projets et organismes, comme le Centre national de la musique qui recevra 50 millions d’euros. Un montant similaire sera de surcroît versé pour les fonds d’indemnisation des tournages cinématographiques et audiovisuels. Puis, 20 millions d’euros seront offerts au “Cap sur la culture, l’été apprenant et culturel” et “L’été culturel”. Enfin, le gouvernement n’oublie en aucun cas le patrimoine, la littérature, la presse et les médias dans son nouveau plan d’aides. 

Le gouvernement a mobilisé plus de 5 milliards d’euros pour venir en aide à la culture et aux médias” depuis le mois de mars, comme l’a rapporté le ministère. Ce dernier a également ajouté que des aides seront versées à ces différents domaines d’activité jusqu’au 31 décembre 2020. Il faut également savoir que dès les débuts du confinement, 120 millions d’euros de mesures d’urgence avaient été débloqués, dont 97 millions d’euros avaient été versés par l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (Ifcic) à des secteurs en difficulté entre le mois de mars et le mois de mai. L’Ifcic possède encore 100 millions d’euros pour leur venir à nouveau en aide. 

Ainsi, les moyens mobilisés par le gouvernement diffèrent en fonction des secteurs : 706 millions d’euros pour le monde du spectacle vivant et de la musique, 391 millions d’euros pour les arts visuels, 525 millions d’euros pour le patrimoine et l’architecture, 217 millions pour le monde du livre puis 320 millions d’euros pour le monde du cinéma. Les secteurs des médias et de la communication reçoivent 985 millions d’euros alors que la presse, fortement touchée par le redressement de Presstalis, ne reçoit que 666 millions d’euros. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de