Le rapport annuel du ministère de la Défense américaine présente des chiffres alarmants. Le nombre d’agressions sexuelles est en forte hausse dans l’armée américaine.

Le nombre d’agressions sexuelles ne cesse d’augmenter

Jeudi dernier, une étude publiée par le Pentagone montre que le nombre d’agressions sexuelles est en hausse constante dans l’armée américaine. Selon le rapport annuel du Pentagone, le nombre de cas de crimes sexuels rapporté aux autorités militaires était de 7 623 en 2018. Une hausse de 13 % par rapport à 2017. Seulement un tiers des victimes osent porter plainte. Le nombre exact d’agressions sexuelles dans l’armée serait de 20 500, dont 13 000 femmes.

C’est dans les Marines que le nombre de plaintes pour agression sexuelle est le plus fort avec une hausse de 23 % ! Dans l’armée de terre, les plaintes ont augmenté de 16,6 %, de 7 % pour l’US Navy et de 4,3 % pour l’armée de l’air.

D’après le Pentagone, le nombre d’agressions sexuelles à l’encontre des hommes n’a pratiquement pas changé. En revanche, les agressions chez les femmes augmentent de façon alarmante. Les femmes âgées de 17 à 24 ans sont les plus susceptibles d’être agressées. En 2018, 6,2 % des femmes militaires, tous grades confondus, ont déclaré avoir subi une agression sexuelle. Chez les militaires hommes, 0,7 % ont affirmé avoir été victimes d’une agression et environ 9,1 % pour les nouvelles recrues.

Des mesures seront prises

Patrick Shanahan, secrétaire à la Défense américaine, a qualifié ces résultats “d’inacceptables” dans une déclaration rapportée par USA Today. Jeudi dernier, il a annoncé que le harcèlement sexuel serait dorénavant un crime pour la justice militaire.

Après la publication de ce triste rapport, Shanahan a déclaré que le Pentagone allait mettre en place de nouvelles mesures visant à stopper ces agressions. Un programme de prévention sera installé ainsi que des moyens pour retrouver et arrêter les agresseurs.

Dans les prochains jours, le Pentagone doit publier les résultats d’un groupe de travail dirigé par la sénatrice Martha McSally. En mars, elle avait déclaré ouvertement avoir été victime de viol et de nombreuses agressions sexuelles alors qu’elle travaillait dans l’armée de l’air.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de