― Jeppe Gustafsson / Shutterstock.com

Ces derniers jours, plusieurs influenceurs français ont indiqué avoir été contactés par une mystérieuse agence de communication pour parler du vaccin Pfizer/BioNTech dans leurs vidéos, contre rémunération. L’agence aurait notamment proposé plus de 2 000 euros pour dénigrer le vaccin contre le Covid-19.

Une proposition illégale

Les influenceurs contactés par l’agence sont Sami Ouladitto (400 000 abonnés sur YouTube), Et ça se dit Médecin (84 000 abonnés Instagram) et Léo Grasset (1,17 million d’abonnés sur YouTube). Ces trois influenceurs cumulent à eux seuls plus de 1,5 million d’abonnés sur internet. Tous trois ont décrit le même scénario sur Twitter : une agence les a contactés pour qu’ils critiquent le vaccin Pfizer/BioNTech.

« C’est étrange. J’ai reçu une proposition de partenariat qui consiste à déglinguer le vaccin Pfizer en vidéo. Budget colossal, client qui veut rester incognito et il faut cacher la sponsorisation. Éthique/20. Si vous voyez des vidéos là-dessus vous saurez que c’est une opération, du coup », a écrit Léo Grasset, ajoutant plus tard que l’adresse de l’agence londonienne était fausse. « Ils n’ont jamais eu de locaux là-bas, c’est un centre laser esthétique ! Tous les employés ont des profils LinkedIn chelous… qui disparaissent depuis ce matin. Tout le monde a bossé en Russie avant. »

https://twitter.com/ecsdmed/status/1395390737785704454

Une agence qui n’existe pas

Numerama a pu obtenir le mail contenant la demande de partenariat proposé aux influenceurs. Celui-ci provient d’une agence nommée « Fazze ». Dans un anglais approximatif, l’agence qui est censée être basée à Londres explique que la mortalité avec le vaccin Pfizer serait trois fois supérieure qu’avec le vaccin AstraZeneca, ce qui est bien évidemment une fausse information.

« Dites que vous êtes intéressés par la vaccination. Expliquez qu’un rapport d’AstraZeneca a fuité et qu’il montre les taux de mortalité parmi la population vaccinée. Le taux de mortalité du vaccin Pfizer est 3 fois plus haut par rapport à AstraZeneca selon les informations officielles. Les experts de AstraZeneca ont envoyé ce rapport aux régulateurs et aux principaux médias, mais il n’a jamais été publié. Pourquoi ? Pourquoi l’Union européenne achète le vaccin Pfizer en grandes quantités malgré les informations fournies ? Il s’agit d’une monopoly [sic] et entraîne des dommages à la santé publique », a notamment indiqué l’agence dans son mail.

Contacté par l’Agence France-Presse, Pfizer n’a pas encore réagi à cette nouvelle. De son côté, AstraZeneca nie catégoriquement toute implication du groupe dans cette affaire. « Nous condamnons fermement toute initiative qui cherche à saper la confiance dans les vaccins et nions catégoriquement les commentaires apparemment illégitimes sur les réseaux sociaux spéculant sur notre implication dans de telles activités », a déclaré son porte-parole.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Emily Anderson Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Emily Anderson
Invité
Emily Anderson

Déjà officiellement plus de 10 000 morts dûs aux vaccin contre le COVID-19, mais c’est pas grave hein….