— Joseph Sohm/ Shutterstock.com

Le mardi 18 février, les Boy Scouts of America ont déposé le bilan après avoir été confrontés à 275 procès pour abus sexuels. Selon la presse américaine, le principal mouvement scout des États-Unis tente de protéger ses structures locales, de plus de 3 milliards de dollars, face à la justice.

Un bilan déposé pour dénoncer les abus sexuels au sein du principal mouvement scout des États-Unis

Les Boy Scouts of America (BSA) sont montrés du doigt à cause d’accusations d’abus sexuels qui ont donné lieu à 275 procès. Il s’agit du principal mouvement scout des États-Unis aux 2,2 millions d’adhérents âgés de 5 à 21 ans. Face à cette situation, l’organisation a souhaité mettre en place une procédure de sauvegarde lui permettant de continuer à exercer ses activités, mais également de procéder à la création d’un fonds d’indemnisation des victimes d’abus sexuels, selon un communiqué diffusé le 18 février dernier. “Il fut une époque où des individus ont profité des programmes des BSA pour porter atteinte à des enfants.” De plus, les dirigeants de ce mouvement estiment que “le fonds d’indemnisation, dont la création devra être validée par un juge, est le meilleur moyen d’indemniser les victimes de façon équitable et en préservant leur identité”.

Le Los Angeles Times a également rapporté que le bilan transmis au tribunal fédéral des défaillances d’entreprises de l’État du Delaware considère que l’organisation a un passif allant de 100 à 500 millions de dollars. Si elle n’a pas indiqué quel montant elle souhaite consacrer à l’indemnisation des victimes, celle-ci devrait prendre la forme juridique d’un trust.

Des milliers de dossiers de perversion diffusés et 12 254 victimes entre 1944 et 2016

Les premières révélations sur des abus sexuels au sein des Boy Scouts of America ont éclaté à partir de l’année 2012. À cette époque, le Los Angeles Times avait publié des milliers de pages de documents dévoilant que la BSA avait caché durant plusieurs décennies de multiples cas d’abus sexuels commis par plusieurs milliers d’encadrants bénévoles. “5 000 dossiers de perversion”, correspondant au nombre d’agresseurs sexuels présumés au sein des encadrants scouts, avaient alors été publiés.

Jusqu’à présent, ces informations étaient restées secrètes et les BSA n’avait pas fait de signalements aux autorités et écartaient régulièrement les coupables présumés. Après le dépôt de ce bilan, beaucoup de victimes d’abus sexuels au sein des BSA considèrent que ce dépôt de bilan est un “aveu de culpabilité face à l’opinion publique”. L’organisation a ajouté qu’elle souhaite se placer sous la protection de la loi des faillites américaine. “Ce bilan était attendu, après la révélation en janvier 2019 qu’au moins 12 254 garçons avaient signalé des abus sexuels par au moins 7 800 agresseurs présumés (…) entre 1944 et 2016”, soit davantage que ce qui était auparavant estimé.

Ces milliers d’hommes qui disent avoir été victimes d’abus sexuels lorsqu’ils étaient scouts vont voir l’organisation s’effondrer sous le poids des accusations”, rapporte également le Los Angeles Times. Ces dernières années, de plus en plus d’actions en justice se sont multipliées en défaveur des Boy Scouts of America, surtout en ce qui concerne des modifications législatives au sein des États qui ont souhaité prolonger le délai de prescription pour les agressions sexuelles sur mineurs. 

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Gio Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gio
Membre
Gio

C’est très bien que cela ferme. Punissez les si possible. C’est un comportement anormal il ne faudrait pas l’oublier !.