— risteski goce / Shutterstock.com

La cruauté envers les animaux est une réalité et le gouvernement français a décidé d’agir face à cet état de fait. En effet, pour lutter contre l’abandon d’animaux domestiques, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a sorti une série de règles pour que les propriétaires prennent leurs responsabilités.

« On achète pas un animal comme on achète une glace ! »

C’est durant une interview sur RMC/BFMTV que Didier Guillame, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a dévoilé les nouvelles mesures qu’il a décidé d’appliquer pour favoriser le bien-être des animaux domestiques et des animaux de ferme. Avec une série de quinze nouvelles règles, le gouvernement veut notamment lutter contre l’abandon des chiens et des chats, le broyage des poussins ou la castration à vif des porcelets.

En ce qui concerne les deux derniers points susmentionnés, ces deux pratiques courantes dans l’élevage seront interdites d’ici 2021. Ces mesures ont été prises dans la mesure où ces pratiques d’élevage sont classées comme des actes de cruauté envers les animaux, et que de plus en plus de Français pensent que le gouvernement doit prendre sa part de responsabilité face à la protection animale.

Des amendes pour ceux qui ne signalent pas ou qui abandonnent des chats

En ce qui concerne l’abandon des animaux domestiques, les autorités seront désormais beaucoup plus exigeantes quant à l’identification d’un animal lors de son acquisition, et ce, en se référant à l’article L. 214-8 du code rural. Cela signifie qu’un propriétaire de chat qui n’aura pas identifié son animal encourra une amende de 135 euros. Cette mesure a notamment été prise pour responsabiliser les propriétaires et pour éviter l’acquisition impulsive d’animaux domestiques.

Le ministre prévient d’ores et déjà le public que l’abandon d’un chat ou d’un chien sera également passible d’une contravention de quatrième classe. Abandonner un chien ou un chat est aussi classé comme étant un acte de cruauté envers les animaux. D’ailleurs, selon la loi, l’abandon d’un animal domestique est passible d’une peine de 2 ans de prison et de 30 000 euros d’amende en France.

Bien évidemment, ces décisions ont ravi les associations de protection animale, qui sont tout de même loin d’être satisfaites. « Ces annonces ont déjà été faites, notamment sur le broyage des poussins ; et surtout on ne voit pas le plan d’action ni d’inscription dans la loi. Ils ne s’attaquent pas au problème de fond », a notamment déclaré Brigitte Gothière, cofondatrice de L214.

13
COMMENTEZ

avatar
5 Fils de commentaires
8 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
10 Auteurs du commentaire
ozerfilSandrine VanniermartinDerancourtEmeline Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Julien
Invité
Julien

Decision idiote car si l’animal n’a pas ete tatoué ou puce comment voulez vous retrouver les proprietaires Si c’est le voisin qui vous donne un chien ou un chat comment verifié si il ne respecte pas l’obligation de le tatoué

Derancourt
Invité
Derancourt

Si on vous le donne, c’est à vous a le faire tatouer

martin
Invité
martin

oui !!! normalement ! Mais ce n’est malheureusement pas fait à chaque fois !

Sandrine Vannier
Invité
Sandrine Vannier

Bonjour .
Beaucoup de personnes ne puce pas ou n identifie pas leurs animauxnpour des raisons financières ou pas .!!!!!!
Il faut savoir que si vous passez par des assosations animales vous avez des prix associatif.
Même pour la stérilisation mâle et femelle.
La puce sert effectivement rapidement à savoir à qui est l animal trouve. (Decede ou vivant ).

Terranova
Invité
Terranova

Faux !!! Non les français n’abandonnent pas plus leurs animaux que dans les autres pays. Si on prend le nombre d’animaux abandonnés par rapport aux nombre d’habitants du pays concerné, nous sommes derrières les belges et les espagnols. De plus, il n’existe aucune stats a l’échelon européen pour confirmer que la France détient ce triste record. Et pour finir, on oublie vite les animaux abandonné en France mais venant de pays étranger, très souvent abandonné par des touristes, des travailleurs itinérants, routiers, etc.

Hennequin
Invité
Hennequin

Totalement faux en ce qui concerne la Belgique. En Belgique tout animal, chat,chiens doivent être pucés et enregistrés, et obtention d’un passeport Européen dans lequel est inscrit toutes les vaccinations. Pas comme en France. Votre ministre a raison concernant l’abandon des animaux en France. Regardez dans votre assiette les Français avant de critiquer les autres pays. Quant à l’Espagne je ne sais pas.

Emeline
Invité
Emeline

Sauf qu’on ne fait pas des stats de cette manière, donc oui, c’est vrai. D’autant plus vrai que les Belges et les Espagnols dont vous parlez ont moins d’animaux par habitant justement parce qu’ils sont plus responsables vis à vis de cette décision.

ozerfil
Membre
ozerfil

Hé oui, pratique, le coupable est TOUJOURS l’autre et étranger si possible…

PS : je ne parle pas « ‘en l’air », j’ai deux chiens et je préférerais mourir que les abandonner !!