6 grosses erreurs scientifiques repérées dans la saga Jurassic Park

Le mois dernier a vu sortir au cinéma le second volet de Jurassic World, la nouvelle trilogie se basant sur l’univers créé par Spielberg dans Jurassic Park en 1993. À cette occasion, le Daily Geek Show revient sur quelques erreurs scientifiques qui se sont glissées dans les différents films.

L’extraction d’ADN

L’idée principale autour de laquelle tournent les films de la saga est la résurrection des dinosaures de l’ère Jurassique à partir de l’extraction d’ADN issu de fossiles. Or, pour effectuer un clonage réussi, il faut créer une copie conforme à partir d’un brin d’ADN viable et il a été annoncé par le scientifique Mike Bunce de l’université Murdoch que l’ADN ne peut pas rester intact dans des fossiles plus de 6,8 millions d’années.

Or l’ère du Jurassique remonte à environ 150 millions d’années donc il est scientifiquement impossible que les chercheurs de Jurassic Park aient réussi à trouver de l’ADN sur les fossiles et donc à cloner les dinosaures.


L’expression “mettre la pâtée” vient de la bataille de Patay où Jeanne D’Arc a battu à plate couture les Anglais

— @DailyGeekShow