6 animaux si menacés par la convoitise humaine qu’ils doivent être protégés par des forces armées

Chaque année, plusieurs espèces animales disparaissent de la surface du globe. Un constat inquiétant qui implique que l’Homme sauvegarde la faune terrestre. Pour ce faire, il est contraint de protéger certains animaux en voie d’extinction et victimes de la chasse avec l’appui de forces armées.

 

La tortue olivâtre

Tortue-3

Tortue-2

La tortue olivâtre doit son nom à la couleur de sa carapace, qui rappelle celle d’une olive. Menacée par les activités humaines (pêche, déchets maritimes), comme la plupart des tortues, elle est surtout recherchée en Amérique du Sud, où les populations raffolent de ses oeufs. Elle est donc régulièrement protégée par l’armée, comme au Nicaragua, où des militaires s’assurent que sa future progéniture survive à l’Homme durant la période de ponte, de juillet à janvier.

 

Le rhinocéros blanc du Nord

Rhinocéros-2

Rhino-blanc

Le rhinocéros blanc du Nord est l’une des deux espèces de rhinocéros blancs, elle-même faisant partie des quatre sous-espèces de cet animal imposant. Vivant dans la partie Nord de l’Afrique, ce vertébré dont la peau est plus claire que ses congénères – d’où son nom – est extrêmement menacé. Il reste ainsi cinq individus de cette espèce, vivant tous en captivité et protégés des braconniers par des clôtures ou des gardes armés.

 

L’éléphant du Tchad

Elephant-1

Elephant-2

Au Tchad, la préservation des pachydermes est devenue un problème majeur. On estime ainsi que le parc national de Zakouma, immense réserve de 3000 km carrés, aurait perdu 90 % de sa population d’éléphants ces dernières années. Pour lutter contre ce braconnage intensif, pratiqué essentiellement pour le commerce d’ivoire, des gardes veillent constamment sur ces animaux devenus trop vulnérables.


Une méduse est composée de 98% d’eau

— @DailyGeekShow