En 2016, Yahoo! a vendu ses activités stratégiques à Verizon pour 4,8 milliards de dollars. L’entreprise, fondée en 1994, était pourtant pionnière dans la révolution internet et avait un bel avenir. Seulement voilà, après une série de mauvaises décisions, c’est son principal concurrent, Google, qui possède une écrasante majorité des parts de la navigation internet. Le plus loupé est peut-être le rachat manqué de Google, en 1998.

Google vient alors de naitre des mains de Sergueï Brin et de Larry Page, et les deux auteurs souhaitent tirer profit de leur invention. Souhaitant la proposer à des moteurs de recherches déjà bien implantés sur le marché, Yahoo entre logiquement dans les discussions. Entre les deux partis, un montant proche du million de dollars est évoqué.

Yahoo finira par refuser. Selon eux, la vision est trop divergente entre les deux parties. Google était trop “simple”, alors que Yahoo souhaitait créer un environnement numérique à base de répertoires afin de répondre à la question de l’internaute, tout en le gardant sur le site Yahoo.

S’il est facile de juger après plus de vingt ans, il est clair que par la suite, Google a émergé sur internet et est devenu complétement hégémonique. Le moteur de recherche Google s’est illustré de par sa simplicité d’utilisation mais également le niveau de pertinence de ses liens.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de