13 animaux à la beauté sauvage que vous devez absolument contempler avant qu’ils ne disparaissent

La planète Terre dispose aujourd’hui d’une biodiversité exceptionnelle. Néanmoins, des rapports alarmants tentent d’avertir l’opinion publique sur l’extinction de certaines espèces animales. Des constats d’autant plus effrayants qu’ils pointent directement du doigt la responsabilité des hommes. SooCurious vous invite à découvrir 13 espèces qui pourraient s’éteindre dès 2015.

« Sommes-nous heureux à l’idée que nos petits-enfants ne puissent jamais voir un éléphant mis à part dans un livre d’images ? » Telle fut la question rhétorique posée par le chercheur naturaliste britannique David Attenborough.

Cette année marque le 100e anniversaire de la mort de Martha, le dernier pigeon voyageur, qui a réussi à survivre 14 ans en captivité après que son espèce s’est éteinte à l’état sauvage. Plus récemment, Angalifu, un rhinocéros blanc du Nord de 44 ans, est décédé au zoo de San Diego. Aujourd’hui, il ne reste plus que 5 membres de son espèce dans le monde entier, tous étant en captivité. Il est peu probable que nos petits-enfants puissent voir cette créature remarquable un jour.

martha-pigeon-voyageur

Le monde est en train de perdre des dizaines d’espèces chaque jour. C’est ce que les experts appellent la « sixième extinction massive » ou « extinction de l’Holocène ». 30 à 50 % des espèces pourraient être amenées à disparaître d’ici un demi-siècle, et l’homme a clairement sa part de responsabilité. « La destruction de l’habitat, la pollution et la surpêche sont autant d’éléments qui tuent les créatures ou les plantes sauvages », a déclaré Derek Tittensor, expert en écologie marine au Centre de surveillance de la conservation de la nature à Cambridge. « Le problème est que, dans les prochaines décennies, la menace représentée par l’aggravation du réchauffement climatique sera de plus en plus prononcée et donc susceptible de tuer les espèces survivantes. »

Environ 190 nations se sont réunies en décembre dernier lors de la conférence sur le climat des Nations unies à Lima, au Pérou. Des discussions ont eu lieu dans le but de prendre des mesures pour freiner la hausse des émissions de gaz à effet de serre. Les nations présentes ont fini par conclure un accord in extremis mais néanmoins peu encourageant en ce qui concerne la lutte contre le réchauffement climatique.

conférence-climat-lima

La corruption et le trafic illégal en ligne menacent également les efforts de conservation. En effet, le commerce illégal d’espèces sauvages représente une industrie estimée à 10 milliards de dollars par an. C’est le cinquième plus grand commerce de contrebande après les stupéfiants. Il ne fait aucun doute que nous sommes au coeur d’une bataille contre la cupidité des hommes. Et c’est une bataille que l’homme ne peut pas se permettre de perdre. « Il me semble invraisemblable d’expliquer plus tard à mes enfants qu’il existait des tigres que nous avons fini par laisser mourir parce que nous étions trop occupés », a déclaré le comédien anglais Simon Evans.

Voici 13 espèces d’animaux susceptibles de disparaître dès 2015.

 

1) Le léopard de l’Amour

leopard-amour-animal

Le léopard de l’Amour est probablement le félin le plus rare et le plus menacé de la planète. On peut encore en trouver le long des zones frontalières entre l’Extrême-Orient russe et le nord de la Chine. Cette espèce est également confrontée à la destruction de son habitat et au manque de proies en raison du braconnage. Aujourd’hui, seuls 30 léopards de l’Amour demeurent à l’état sauvage.

 

2) L’éléphant de Sumatra

sumatra-elephant-extinction

Considéré comme le plus petit des éléphants, l’éléphant de Sumatra est une espèce en voie d’extinction. Son nombre aurait chuté de 80 % en 25 ans, notamment en raison de la déforestation, de la perte de l’habitat et des conflits hommes-éléphants. Il resterait autour de 2 400 à 2 800 membres de l’espèce aujourd’hui.

Les éléphants d’Asie mâles ont des défenses relativement petites mais cela n’empêche pas les braconniers de les tuer et de vendre leur ivoire. De fait, il y a un rapport inégal des sexes qui entache considérablement la survie de l’espèce.

 

3) Le rhinocéros de Java

rhino-java-extinction-

Parmi les cinq espèces de rhinocéros connues, le rhinocéros de Java est la plus menacée. En effet, beaucoup d’entre eux furent tués au cours de la période coloniale. Depuis, les braconniers ont continué à les prendre pour cibles en raison de leurs cornes très prisées car utilisées dans la médecine traditionnelle asiatique. Avec seulement 35 rhinocéros de Java dans le parc national d’Ujung Kulon, en Indonésie, cette espèce demeure vulnérable notamment à cause des catastrophes naturelles, du braconnage, des maladies et d’une faible diversité génétique.

 

4) La tortue luth

tortue-luth-espèce

Il s’agit de la plus grande espèce de tortues de mer mais également la plus migratoire. Sa population a considérablement diminué au cours des dernières années en raison de la surexploitation, de la surpêche, de l’ingestion de plastique, du braconnage d’oeufs, de la perte d’habitat et de l’urbanisation des côtes qui continue de perturber et détruire la nidification des tortues de plage.

 

5) Le gorille des plaines de l’Ouest

gorille-plaine-ouest

Bien que la chasse de cette espèce soit illégale, les gorilles des plaines occidentales continuent d’être chassés pour leur viande, convoitée pour sa délicatesse. Les bébés gorilles quant à eux sont parfois capturés et gardés comme animaux de compagnie. Le virus mortel Ebola a également dévasté la population de grands singes sauvages. Dans la forêt de Minkébé au Gabon, le virus a tué plus de 90 % des populations de gorilles et de chimpanzés.

 

6) Le saola

saola-extinction-animaux

Connu comme la « licorne d’Asie », le saola est rarement aperçu dans la nature et aucun d’entre eux ne vit en captivité. La photographie ci-dessus représente la première fois où un saola a été aperçu dans la nature depuis 14 ans. Leur population actuelle est estimée à quelques dizaines ou quelques centaines. Le saola est chassé pour répondre à la demande croissante dans la médecine traditionnelle chinoise et pour la nourriture au Vietnam et au Laos.

 

7) Le marsouin du Pacifique

vaquita-animaux-extinction

Il s’agit d’un animal marin extrêmement rare. Le marsouin est au bord de l’extinction avec moins de 100 individus dans le monde. On le trouve dans la partie supérieure du golfe de Californie. Beaucoup d’entre eux s’empêtrent dans les filets destinés à attraper une autre espèce en danger, le totoaba, dont les vessies natatoires sont vendues illégalement. Tant que ce commerce illicite prospère, la population vivant dans le golfe de Californie risque de décroître davantage.

 

8) Le tigre de Sibérie

tigre-sibérie-extinction-

Aussi connu comme le tigre de l’Amour, les tigres de Sibérie sont les plus grands félins du monde. Ils sont notamment chassés là encore pour être utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise. La chasse, les incendies, la destruction des forêts et l’exploitation forestière illégale continuent de menacer cette espèce dont la population vivant à l’état sauvage serait comprise entre 400 et 500.

 

9) Le gorille des montagnes

gorille-montagne-extinction

Les gorilles des montagnes se trouvent dans les montagnes des Virunga, à la frontière de l’Ouganda, du Rwanda et de la République démocratique du Congo. Le braconnage, la destruction de leur habitat, les maladies et la production de charbon de bois seraient responsables de l’extinction de ses membres que l’on dénombre aujourd’hui à 880.

 

10) Le Grand Hapalémur

grand-hapalemur-extinction-

Cette espèce vit au sud-est de Madagascar et représente l’espèce de lémuriens la plus menacée de l’île avec seulement 60 individus vivant dans la nature et 150 en captivité. Son extinction s’expliquerait par le changement climatique, l’exploitation forestière illégale, la chasse et l’épuisement sévère de bambou.

 

11) L’orang-outan de Sumatra

ourang-outan-extinction-

L’habitat de l’orang-outan se détruit à une vitesse folle en raison des feux de forêts, du développement des plantations de palmiers à huile, de l’exploitation forestière illégale et du développement agricole.

Chassée pour servir de nourriture mais aussi capturée vivante comme un trophée, cette espèce est confrontée à une extinction sévère. Environ 7 300 orangs-outans vivent dans la nature.

 

12) Le rhinocéros noir

rhinoceros-noir-extinction

Au cours de la période coloniale, les rhinocéros noirs étaient tués pour leurs cornes très prisées, pour en faire de la nourriture ou par simple plaisir. Considérée comme l’un des plus anciens groupes de mammifères, cette espèce est aussi perçue comme une importante source de tourisme dans les pays d’Afrique. Malheureusement, même les efforts de conservation les plus fervents sont entravés par l’augmentation du braconnage. Seuls 4 848 rhinocéros noirs sont dénombrés aujourd’hui.

 

13) Le marsouin du Yangtsé

marsouin-yangtsé-

Ces créatures intelligentes font partie des espèces les plus célèbres du fleuve Yangtsé en Chine. En raison de la surpêche, de la pollution et des barrages, seulement 1 000 à 1 800 marsouins du Yangtsé sont dénombrés aujourd’hui. Proche cousin du marsouin, le dauphin Baiji, ou dauphin de Chine, a déjà été déclaré comme espèce éteinte en raison de l’activité humaine.

Malgré des inquiétudes grandissantes concernant l’avenir de ces espèces, de nombreuses ONG regrettent que l’ensemble de ces éléments soient pris à la légère par les pouvoirs publics. Fin 2015, de nombreuses nations vont se réunir à Paris pour la conférence sur le climat qui prend des allures de dernière chance. Quels moyens aimeriez-vous voir mis en oeuvre pour sauver ces espèces de l’extinction ?


Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.

— Madame de Sévigné