12 188 personnes connectées

Découvrez le discret XPO-2089, cette petite pépite du jeu vidéo abandonnée par Sony

c-po-revolution-une

Si on parle souvent de jeux vidéo étrangers, il est bon de se rappeler que certains jeux français sont de très bonne qualité et méritent notre attention. C’est le cas de X-PO : 2089 Cyber-Revolution, un jeu oublié du début des années 2000 destiné à faire connaître la culture française au Japon. Découvrez avec nous les origines de ce jeu pour le moins original.

En 1998, le Japon et la France célèbrent un évènement d’importance : l’Année de la France au Japon. Pour cette occasion, de nombreuses manifestations sont organisées dans le but de rapprocher les deux pays en partageant la culture française. C’est dans cette optique que le président de l’époque, Jacques Chirac et ses équipes contactèrent Kalisto, un studio de développement de jeu vidéo bordelais qui, étant une PME, apportait un peu de diversité parmi les grandes entreprises françaises invitées. Tous avaient dans l’idée de créer une oeuvre vidéoludique permettant à qui le souhaitait d’en apprendre plus sur notre histoire ou notre culture. De ce projet est né X-PO : 2089 Cyber-Revolution, destiné à être lu sur PlayStation et sur PC.

S’il fut bien distribué en 1998, X-PO ne fut jamais commercialisé et ce, pour de multiples raisons. Dans un premier temps, Sony se retira du projet ce qui annula la sortie du jeu sur PlayStation. Ensuite, ce fut au tour de NEC, chargé de publier le jeu au japon, qui abandonna en cours de route l’idée de le vendre et préféra le distribuer comme cadeau dans le cadre d’un concours. Enfin, le projet tomba aussi à l’eau sur le territoire français quand Kalisto tenta de commercialiser le jeu malgré les problèmes liés à la « bulle internet ». Cette dernière, une bulle spéculative créée par la frénésie des investisseurs pour la technologie, éclata au début des années 2000, réduisant à néant les efforts de nombreuses entreprises. Ce fut aussi le cas pour Kalisto qui dut abandonner tout espoir de commercialiser son jeu.

Jeu de plateforme en 3D, X-PO vous fait voyager dans le temps jusqu’en 2089 pour sauver Internet. Vous incarnez Koji, un petit homme à la salopette rouge et au bonnet à pois qui doit parcourir 11 niveaux pour regrouper des objets et des données pour arriver à ses fins. Si la description de ce jeu n’a rien d’original, il suffit de se pencher sur les objets de la quête. Chacun des éléments du jeu a pour but d’apprendre une nouvelle information au joueur en rapport avec la culture française : un appareil photo renseignera le gamer sur les premières techniques de développement là où une pellicule lui apprendra toute l’histoire des frères Lumière.

xpo-cyber

Image, biologie, moyens de transport sont quelques-uns des différents thèmes traités dans le jeu, répartis sur les niveaux et accessibles grâce aux sphères de connaissances. Ces dernières permettent de débloquer des vidéos explicatives d’une ou deux minutes. En bref, il s’agit d’une oeuvre éducative et ce, jusqu’au boss de fin qui ne pourra être vaincu qu’après avoir été libéré d’une carapace qui lui sert de prison, à l’aide d’un laser.

La version finale du jeu est très éloignée du projet original car dans un premier temps, Kalisto avait souhaité developper un jeu en deux parties. La première phase était profondément liée au jeu : le personnage pouvait se promener et récolter des éléments lui permettant de mettre à terre le boss de fin. A coté de cela, une encyclopédie portant sur l’histoire de France était disponible. Petit à petit, la quinzaine de personnes travaillant sur le développement de ce jeu l’a fait évoluer, liant l’encyclopédie à l’action avant d’intégrer les vidéos éducatives au jeu.

xpo

Si X-PO : 2089 Cyber-Revolution fait partie de ceux qu’on appelle les « unreleased », il s’agit tout de même d’un jeu important : de par la raison de sa commande mais aussi pour son aspect inédit en France. Il est la preuve de l’intérêt porté par la classe politique au jeu vidéo mais aussi et surtout du fait que ce média peut aussi être porteur de connaissances. Créé dans le but de rassembler deux cultures, il devait être et est toujours symbole de partage. Quel est, d’après vous, le jeu qui reflète le mieux l’histoire et la culture française ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux