12 881 personnes connectées

Les Vikings n’étaient pas du tout comme vous les imaginiez

Les Vikings n’étaient pas du tout comme vous les imaginiez

Si l’on sait jusqu’à présent que peu de chose sur les Vikings, les recherches actuelles nous révèlent qu’ils étaient bien loin d’être les barbares sanguinaires longtemps dépeints dans la culture européenne. D’un autre côté, ils ne semblaient pas non plus être de sages fermiers voyageurs…

Une attaque viking peinte au Moyen Âge

Encore aujourd’hui, les archéologues et historiens se grattent la tête pour comprendre les Vikings. Tout d’abord, le mot « viking » viendrait d’un ancien terme scandinave, « vikingr », qui pourrait signifier « pirate », mais qu’il serait plus juste de traduire par « expédition ». En effet, à cause du climat particulièrement violent qui régnait dans les grandes plaines du nord, les Vikings avaient pour habitude de quitter leur terre natale en été afin d’aller piller parfois, mais plus souvent d’aller vendre, acheter, proposer leurs services en tant que mercenaire ou même explorer différentes régions du monde.

QUI ÉTAIENT VRAIMENT LES VIKINGS ? 

ALORS QUE CERTAINS ÉTAIENT SPÉCIALISÉS DANS L’AGRICULTURE, D’AUTRES ÉTAIENT ORIENTÉS VERS LA PIRATERIE OU LE COMMERCE

Le terme viking désigne en plus un très grand ensemble de petites tribus éparpillées dans toute la région du nord de l’Europe n’ayant au final que quelques aspects culturels en commun comme leur adoration pour les mêmes dieux ou la célébration de certaines fêtes.

En réalité, certaines tribus étaient plutôt spécialisées dans l’agriculture alors que d’autres, sûrement à cause du climat rude, s’étaient plutôt orientées vers le commerce ou la piraterie. Cependant, c’est un événement qui a vraiment eu lieu qui ternira la réputation de ce peuple jusqu’au 19e siècle.

En 793, un raid viking réalisé sur les moines de Lindisfarne, une petite île sur la côte nord de l’Angleterre, finit dans des circonstances troubles avec la mort violente des moines présents, pour la plupart jetés à la mer ou vendus comme esclaves et la bibliothèque de l’abbaye, l’une des plus reconnues d’Europe, a été rasée. Les Vikings deviennent alors dans l’imaginaire européen de dangereux barbares sans dieu et peu intéressés par la lecture.

DE GRANDS VOYAGEURS OUVERTS SUR LE MONDE

Des bateaux vikings via Depositphotos

LES TRACES DU COMMERCE DE FOURRURE OU DE GRAISSE DE PHOQUE S’ÉTENDENT JUSQU’À BAGDAD

Pourtant, ces grands voyageurs ont marqué leur époque grâce à leurs nombreux voyages, d’abord en Europe et au Moyen-Orient (les traces du commerce de fourrure ou de graisse de phoque s’étendent jusqu’à Bagdad). Ils sont allés bien plus loin que n’importe quel Européen à leur époque puisque de nombreuses traces de leur passage ont pu être retrouvées au Canada, notamment près de Saint-Pierre-et-Miquelon sur la côte Atlantique. Des épaves de bateaux se trouvent jusqu’en Russie et il semblerait que leur marché d’esclaves a été, du moins à une époque, une part essentielle de leur économie.

Pour avoir une idée des grands voyages vikings

Ainsi, les Vikings semblaient particulièrement modernes sur de nombreux points, que ce soit sur des questions sociales ou sanitaires. Les femmes par exemple, avaient une réelle place dans la majorité des sociétés vikings. Ainsi, même si celles-ci étaient principalement cantonnées au tâches ménagères et à l’éducation des enfants, elles pouvaient hériter de propriétés, demander le divorce ou encore réclamer leur dot en cas de séparation. Cela a beau être peu, mais beaucoup plus que leurs contemporaines européennes. De plus, de récentes découvertes ont permis de découvrir l’histoire d’une cheffe de guerre viking, ce qui pourrait dire que chez certaines tribus, les femmes étaient invitées au combat.

DANS CERTAINES TRIBUS, LES FEMMES ÉTAIENT DES COMBATTANTES

De plus, les Vikings tenaient à leur hygiène personnelle comme en témoigne de nombreuses traces archéologiques. Les chercheurs ont notamment découvert des peignes, du savon ou encore des produits d’hygiène utilisés par des hommes permettant de se teindre les cheveux. L’objectif était non seulement de mieux correspondre aux critères de beauté de l’époque, mais aussi pour les bruns d’éclaircir leur chevelure afin de mieux repérer les parasites qui pouvaient infester leurs cheveux longs.

LA LÉGENDE ET LA RÉALITÉ

Un guerrier viking via Depositphotos

Tout comme la majorité des Vikings ne passaient pas son temps à piller des villages, d’autres légendes sont restées dans l’imaginaire commun comme l’utilisation de casques à cornes. Hélas, ces derniers n’ont jamais existé, même si pour combattre, les guerriers mettaient bien évidemment des casques.

Un exemple de la complexité des créations viking: la barbe est en réalité faite en cotte de maille

Cette idée serait née au 19e siècle alors que revenait à la mode l’adaptation épique de légendes nordiques. Ils n’étaient pas non plus de grands guerriers musclés et la raison est assez simple. Les régions du nord empêchaient toute production massive d’agriculture, les Scandinaves souffraient pour la plupart de malnutrition et survivaient avec une nourriture assez pauvre. Sur ce point justement, les Vikings auraient été végétariens, plus par nécessité que pour des raisons culturelles ou religieuses. Seul le poisson était consommé en quantité, ce peuple aurait d’ailleurs inventé la technique du fumage, dans le but de conserver un maximum de poisson pendant les longues saisons hivernales.

Même si ce peuple a toujours été disséminé sur un grand territoire, des divisions plus profondes seraient apparues avec l’entrée du christianisme sur le territoire. Pendant que certaines tribus se convertissaient, d’autres seraient devenus plus virulentes encore dans le but de conserver leur culture.

LES VIKINGS AURAIENT ÉTÉ VÉGÉTARIENS

En résumé, les Vikings étaient sûrement bien plus complexes qu’on ne le pensait, il y a encore un siècle pour une raison très simple : il existait un très grand nombre de tribus indépendantes et très différentes les unes des autres. Ainsi, aucune généralisation ne peut être faite, si certains étaient bel et bien des pirates violents et impitoyables, d’autres étaient de braves fermiers qui tentaient de survivre dans ces régions au climat particulièrement difficile.

 

Ces articles vont vous plaire

Il existe plus de 915 millions de manière d’emboîter 6 briques de LEGO de 2×4

— @DailyGeekShow