12 034 personnes connectées

Entrez dans le monde de Tamako Market, cet anime qui vous dévoile les charmes de la vie de quartier

Vous rêvez d’un quartier agréable où il fait bon vivre et où tout le monde se connait ? Pourquoi pas visiter celui de Tamako, l’héroïne de Tamako Market. Sorti en 2013, cet anime coloré vous emmène à la rencontre d’un lieu pas comme les autres où entraide et convivialité sont de mise. En bonus, il est rempli de mochis, de quoi faire saliver les plus gourmands. Inutile de bouger, l’aventure vous attend au bout du quartier !

Bienvenue dans la galerie commerçante d’Usagiyama. Petite ruelle comme hors du temps, ses commerçants vous y accueillent avec le sourire et sont là pour vous proposer d’excellents produits, que ce soit de la nourriture, des fleurs ou des disques. Toutefois, si vous y passez, vous ne pourrez échapper à la mascotte des lieux : Tamako Kitashirakawa. Fille du fabricant de mochis, cette demoiselle à la bonne humeur communicative va vous faire découvrir les charmes mais aussi le quotidien de son quartier qu’elle aime tant, de sa vie de collégienne aux réunions avec ses voisins.

Contrairement à la plupart des animes, Tamako Market n’est pas adapté d’un manga. Il s’agit d’une œuvre originale en 12 épisodes imaginée par le studio Kyoto Animation que vous connaissez déjà si vous avez vu K-ON, Lucky Star, Free ! ou encore La Mélancolie de Haruhi Suzumiya. Suite au succès de l’anime, l’œuvre a été adaptée en roman en 2013 et a même eu droit à un film d’animation, Tamako Love Story, sorti en 2014.

Assez réaliste dans son traitement, Tamako Market est un anime mêlant comédie et tranche de vie. Niveau animation, tout est fluide et dynamique et les fans auront reconnu le chara-design emblématique du studio. Toutefois, au-delà de sa réalisation, c’est véritablement l’univers très coloré et l’ambiance de la série qui font de Tamako Market une oeuvre atypique qui vous emporte dès les premières minutes.

tamako-market-amies

Avec Tamako comme guide, on suit avec plaisir son quotidien au sein de la pâtisserie familiale mais aussi celui qui anime le quartier d’Usagiyama. Comme dans un petit village où tout le monde se connait, on prend plaisir à explorer avec la jeune fille les boutiques du voisinage et à discuter avec les commerçants comme si on participait à l’anime. A la manière d’un journal intime, l’anime vous révèle absolument tout ce qui fait le quotidien des commerçants, de la préparation des fêtes aux querelles de voisinage.

Toutefois, l’histoire ne tourne pas uniquement autour de la galerie commerçante. Les épisodes nous invitent aussi dans la vie de collégienne de Tamako en nous faisant découvrir son club de majorettes, ses amis ainsi que ses discussions animées avec son ami d’enfance Mochizo.

tamako-market-dera

Pour mettre un peu de piment à ce quotidien parfois trop sage, Tamako Market dérive vers le fantastique grâce au personnage de Dera. Ce perroquet qui parle et qui a un vidéoprojecteur dans la tête vient dans un premier temps chambouler la vie de Tamako. Comme un imprévu qui survient dans le quotidien, elle est d’abord embêtée par cet animal un peu envahissant et trop gourmand. Cependant, la jeune fille finit par positiver et par cohabiter avec Dera au point que celui-ci en oublie la raison de son voyage.

Si l’aspect Slice of life a de quoi rebuter certains, la série est cependant très plaisante à regarder et pleine de bons sentiments. Rien de vraiment négatif ne se passe au cours de l’histoire, elle dépeint simplement la vie d’une collégienne pleine de vie et toujours prête à aider les autres. Sans s’en rendre compte (comme c’est le cas dans la série), Tamako nous transmet sa bonne humeur avec humour et avec le sourire, et cela rend l’anime très plaisant à regarder.

tamako-market-screenshot

 

Comme une porte ouverte sur un monde pas si éloigné du nôtre, Tamako Market est un anime rafraîchissant abordant un thème que l’on ne croise pas tous les jours. Sa galerie de personnages très attachants (Tamako en tête) donne vraiment le sourire dès qu’un épisode est lancé. L’histoire ne révolutionne pas le genre mais il a de quoi donner envie à certains d’explorer son quartier et d’avoir une vie aussi joyeuse que celle de Tamako.