12 392 personnes connectées

Fer de lance du jeu de combat en 3D, la franchise Soul Calibur a marqué toute une génération de gamers

Développée par Namco, la série de jeux nous raconte l’histoire d’une épée légendaire qui aurait une âme maléfique du nom de Soul Edge. Pour la contrer est forgée une autre épée, Soul Calibur. Des combattants du monde entier vont vouloir se les approprier pour des raisons diverses et s’affronter pour les obtenir. Voilà le synopsis de l’une des plus grandes franchises de jeu de combat de tous les temps. Lumière sur cette série qui a changé le genre à tout jamais.

 

Le premier jeu sort sur les arcades japonaises en 1995 et se nomme Soul Edge. Mais lorsqu’il arrive en Europe et en Amérique, il change de nom pour Soul Blade et se joue directement sur PlayStation. Soul Edge est donc le nom de l’épée démoniaque autour de laquelle gravite toute la narration du jeu. Suite à Battle Arena Toshinden, Soul Edge devient le deuxième jeu de combat avec des armes blanches en 3D de l’histoire. Si on vous attaque, vous pouvez bien entendu vous retirer en reculant, mais vous pouvez également vous déplacer sur la droite ou la gauche, déplaçant la caméra. Une révolution pour le genre qui ne connaissait alors que les bastons en 2D. Car ici, pas question de se battre à mains nues comme dans un Street Fighter. Vos combattants sont équipés d’épées, de haches, de lances, bref, de tout ce qui coupe et tranche !

 

jv-soulca-i

 

Le succès de Soul Edge est cela dit rapidement éclipsé par celui de sa suite, Soul Calibur, datant de 1998 sur arcade et l’année suivante sur Dreamcast. Tout ce qui avait été pensé dans le premier épisode est ici amélioré, avec des combats dynamiques, des graphismes impressionnants et des mouvements fluides. Même si quelques personnages se jouent plus ou moins de la même façon, il y a une grande diversité de choix, d’armes et de styles. Une qualité de jeu sans précédent qui fait de Soul Calibur l’un des meilleurs jeux de sa console et un titre intemporel.

Il faut attendre 2003 pour avoir Soul Calibur II sur PlayStation 2, GameCube et Xbox. Le jeu peaufine tout ce sur quoi les anciens épisodes ont été bâtis et le gameplay est grandement amélioré par un système de garde très précis et des combos demandant un timing exceptionnel pour être joué au meilleur niveau. D’ailleurs, SCII fait largement grossir la popularité de la franchise dans les tournois de jeu vidéo et les personnages « invités », comme le héros de comics Spawn ou Link de The Legend of Zelda, intéressent de nouveaux fans au jeu de combat.

 

jv-soulca-ii

 

Exclusif à la PlayStation, Soul Calibur III ne laisse pas le temps à son prédécesseur de s’essouffler et arrive dans le monde entier fin 2005. Namco fait le choix du quantitatif plutôt que du qualitatif avec de bonnes intentions qui entravent le jeu plus qu’autre chose. En effet, malgré l’énorme choix de personnages et de niveaux disponibles, de modes de jeu et de bonus à découvrir, le gameplay stagne et se retrouve même entaché de plusieurs bugs gênants pour les joueurs les plus sérieux.

Conscient de cela, Namco retravaille largement le gameplay avec Soul Calibur IV en 2008 qui incorpore de nouveaux éléments comme une jauge supplémentaire permettant aux joueurs de déclencher un coup spécial pouvant détruire l’adversaire en un coup. Pour la première fois, la série permet aux joueurs de s’affronter en ligne. Ce qui arrive au bon moment, car la série rameute énormément de nouveaux fans, attirés par l’idée de jouer avec les personnages invités de Star Wars : Darth Vader pour la PS3 et Yoda pour la X360. Le concept qui avait fonctionné pour le II fait encore mouche alors que le gameplay devient encore plus précis et que la dimension e-sport du jeu connaît ses heures de gloire.

 

jv-soulca-iii

 

Quatre ans plus tard, c’est le dernier grand titre en date qui arrive sur consoles : Soul Calibur V. Sélectionnant que ses personnages les plus mythiques, la série en fait aussi partir plusieurs pour accueillir une dizaine de nouveaux personnages dans l’aventure Soul Calibur. En cohérence avec son époque, SCV a énormément de nouveaux DLC au fil du temps avec notamment des musiques d’anciens jeux et des costumes pour les personnages. Malheureusement, le jeu est sorti plus tôt que ce qu’auraient voulu les équipes de développement à cause du planning de Namco Bandai.

Il en résulte un jeu qui se repose sur les acquis des anciens jeux Soul Calibur tout en enlevant des choses plus qu’il n’en rajoute. Le mode solo est par exemple quatre fois plus court que ce qui était prévu à la base par les développeurs. C’est la première fois qu’un jeu de la série ne donne pas une fin individuelle aux personnages qui terminent l’aventure. Malgré ces points négatifs, Soul Calibur reste l’une des meilleures séries de jeu de combat avec des combos fluides, un gameplay très réactif, des personnages marquants et une ambiance unique dans le genre.

 

jv-soulca-iv

jv-soulca-invite

jv-soulca-v

jv-soulca-sieg

 

Avec ses combats aux armes blanches dans des niveaux en 3D, Soul Calibur se fait une place à part dans le coeur des joueurs dès le début de la franchise. Un gameplay de base qui a été amélioré, peaufiné et retravaillé, mais qui n’a jamais eu besoin d’être fondamentalement changé. Au final, Soul Calibur est l’un des jeux de combat les plus accessibles pour s’éclater, mais aussi l’un des plus difficiles à maîtriser, comme l’atteste son énorme succès dans le monde de l’e-sport. Quel personnage choisiriez-vous pour combattre vos adversaires ?