12 813 personnes connectées

Cette ruche révolutionne des millénaires d’apiculture en récoltant le miel sans traumatiser les abeilles

UneRucheMiracle-750x394

Être apiculteur peut être, mine de rien, un métier dangereux. Grâce à cette nouvelle ruche révolutionnaire il est possible de récolter le miel sans déranger les abeilles : de quoi mettre hors de danger les apiculteurs et ne pas importuner outre mesure ces petits insectes besogneux. DGS vous dévoile les dessous de cette ruche pas comme les autres. 

 

Stuart et Cedar Anderson, un père et son fils, sont deux apiculteurs australiens qui ont développé pendant des années une nouvelle ruche. Baptisée Flow, cette ruche révolutionnerait à la fois leur travail mais aussi la vie des abeilles qu’ils élèvent. Sa particularité : elle permet de récolter le miel « automatiquement », sans que l’apiculteur n’ait à ouvrir la ruche et à procéder à une extraction compliquée, et sans déranger ces insectes susceptibles. En apparence, cette ruche n’est pas différente des autres, à ceci près qu’elle dispose à sa base d’un robinet. Ouvrez-le, et du miel s’écoulera jusqu’à ce que vous le refermiez. D’ailleurs si vous aussi vous voulez soutenir le développement de la ruche des Anderson père et fils, vous pouvez leur faire une donation via leur site Internet.

 

La vidéo des Anderson à propos de leur ruche révolutionnaire (en anglais) : 

 

En général, le moment de la récolte du miel est une étape très délicate à gérer pour un apiculteur. Il faut en effet qu’il enlève le ou les cadres de la ruche dans lesquels les abeilles ont construit leurs alvéoles et stocké leur miel, après les avoir « endormies » préalablement en les enfumant. L’apiculteur devra ensuite passer les alvéoles dans une centrifugeuse pour en séparer la cire et surtout le miel. Cette opération occasionne également bien sûr de grands dérangements dans la ruche, stresse fortement les abeilles et surtout peut déclencher leur agressivité puisque c’est leur réserve de nourriture que l’on subtilise (en partie). Sachant que les abeilles peuvent être des animaux particulièrement dangereux, et que leur nombre décroit à cause de multiples facteurs parmi lesquels pourrait se trouver le stress de l’élevage, réussir à « sauter » cette étape serait une aubaine.

 

La ruche « Flow » : 

ruche miracle

ruche miracle

 

Alors, comment fonctionne la ruche miracle aux allures de fontaine à miel ? Son fond est tapissé d’alvéoles artificielles (en général les abeilles construisent elles-mêmes leurs jolis damiers d’alvéoles hexagonales) que les abeilles vont par réflexe tapisser de cire avant de les remplir de miel. Or le fond de ce treillis d’alvéoles artificielles est amovible ; en ouvrant le robinet, le fond s’enlève et le miel va s’écouler naturellement, tandis qu’en le fermant, le fond va se remettre en place. Les abeilles n’y voient que du feu (pour peu qu’il leur reste suffisamment de miel pour que les membres de la ruche puissent continuer à se nourrir correctement) et l’apiculteur peut récolter son miel avec précision en prenant beaucoup moins de risques.

 

La ruche « Flow » en action avec ses tubes laissant le miel s’écouler : 

ruche miracle

ruche miracle

ruche miracle

ruche miracle

 

Vraiment très pratique ! À la rédaction, on rêverait de pouvoir récolter notre miel nous-mêmes aussi aisément. On rappelle d’ailleurs que ces petits insectes courageux sont essentiels au fonctionnement de notre planète. Voudriez-vous avoir une telle ruche à côté de chez vous pour pouvoir profiter de miel récolté aussi facilement ?

Ces articles vont vous plaire

— Ken Loach

Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent.