13 048 personnes connectées

Retracez l’histoire des Orcs, ces créatures incontournables des univers fantastiques

Image-Une-orc

Les Orcs (ou “orques”) sont une race imaginaire appartenant aux univers médiévaux-fantastiques. Très présents dans la littérature et les jeux vidéo, ils font partie intégrante de bon nombre d’univers d’heroic fantasy. La première fois que le mot est mentionné c’est dans Beowulf, le poème germanique médiéval, mais c’est Tolkien, le célèbre auteur britannique du Seigneur des Anneaux, qui va « démocratiser » cette créature et en faire un des fers de lance des forces du mal dans l’heroic fantasy. De l’origine à nos jours, SooGeek vous dit tout sur ces créatures aux mœurs violentes.

L’orthographe française « orque » se retrouve dans les traductions de nombreuses œuvres, ainsi que dans une lettre de Tolkien. Tolkien lui-même nomme orc (mot anglais original) ce type de créature assimilable à un démon présent en vieil anglais dans le poème Beowulf, œuvre qu’il a énormément étudiée et traduite. La citation est la suivante « eotenas ond ylfe ond orcneas » (des géants, des elfes et des orques). Toutefois ici la signification reste assez floue. En latin, le mot orcus désigne la divinité infernale de la damnation, face sombre de Pluton (mot ayant donné « ogre » en français). Toutefois les ogres et les orques sont deux créatures bien différentes.

L’orque chez Tolkien

john-howe-orcs

Dans la Terre du milieu (le monde où prennent place la plupart de ses récits), les orques ont la peau jaunâtre ou brune, parfois presque noire, ils sont brutaux, vivent en horde et ne sont pas très malin, mis à part les chefs qui se distinguent de la masse. Tolkien est l’un des rares a utiliser le mot gobelin et orque comme synonyme dans son univers, alors qu’en général dans la culture populaire le gobelin est une race bien à part, de petite taille et non guerrière (on en retrouve par exemple dans Harry Potter). Tolkien a aussi inventé une autre race d’orque, l’uruk qui signifie « grand orque » dans le noir parler de son univers. Bien plus robuste, ils ne craignent pas la lumière du jour et sont encore plus violents. L’origine des orques n’est pas totalement claire, J. R. R. Tolkien ayant plusieurs fois changé d’avis sur le sujet. L’explication la plus admise est que les orques étaient autrefois des elfes, capturés et torturés. D’autres sources citent une naissance à partir de pierre et de boue.

L’orque dans la franchise Donjons et Dragons

orque1

Donjons et Dragons, célèbre jeu de plateau, est un peu un modèle pour les univers d’heroic fantasy, juste après Tolkien. Les orques sont ici des humanoïdes monstrueux de taille moyenne avec une peau grisâtre, un front bas et très incliné, un visage porcin, une mâchoire imposante et des canines semblables à des défenses de sanglier. Ils sont en fait très proches de ceux de Tolkien. Les orques sont aussi brutaux et agressifs, vivent généralement de pillage et de maraudage. Leurs ennemis héréditaires sont les elfes, tout comme chez Tolkien.

L’orque dans Warcraft

cover-warcraft-orc

Cette fois, on vous parle d’un univers vidéoludique avec la franchise Warcraft. Dans la série des jeux vidéo Warcraft, les orques ont pour majorité la peau verte et possèdent des crocs plus ou moins longs. Ils sont grands (un peu plus de 2m) et très musclés. Contrairement aux orques d’autres univers fantastiques, les Orcs de Warcraft ne sont pas stupides, certains sont même très intelligents et sont de fins tacticiens. Ce sont des êtres qui peuvent paraître rustres, mais qui sont en réalité très sages et honorables. Le plus grand honneur pour un Orc est de mourir au combat, on retrouve donc ici un point commun avec tous les autres univers. Ils possèdent aussi un rapport important avec la magie par le biais de chamans.

L’orque dans Warhammer

orc_vs_punk_dwarf

Warhammer est l’autre grand univers d’heroic fantasy, d’abord en jeu de figurine plateau puis très vite décliné en jeux vidéo et en livres. Physiquement, ils ont la peau verte et sont très proches de ceux de Warcraft, ils ont une très grande résistance aux blessures. Leur société est intégralement basée sur la guerre, les raids et la puissance physique. Ils sont toujours dirigés par les plus forts de la tribu, par une sorte de cercle vertueux. Cependant, leurs querelles intestines les rendent difficiles à commander. Querelle qui bien que moins présente dans d’autres univers existe aussi ailleurs. Comme c’est le cas chez Tolkien où les orques de Saroumane et de Sauron se vouent une haine sans limites.

Ci-dessous une représentation des orques chez Tolkien

John-Howe---Merry-et-Pippin-prisonniers-des-orcs

Décidément, les Orcs ne cessent de fasciner. Ces créatures souvent considérées comme les pires ennemies des hommes ont, selon les univers fantastiques, des coutumes et des histoires différentes ; mais toujours de nombreux points communs, notamment esthétiques et comportementaux. Ainsi, les Orcs de la Terre du Milieu de chez Tolkien ne sont pas si différents de ceux présentés dans Donjons et Dragons ou Warhammer, et dans tous les cas, ce sont des créatures viles, repoussantes et violentes. 😛 Alors, quel est votre camp ? Orc ou humain ?

Ces articles vont vous plaire

— Marie Curie

Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre