13 800 personnes connectées

Le Brésil s’apprête à cloner des animaux en voie d’extinction

couvclone

Le Brésil s’apprête à prendre des mesures radicales afin de lutter contre la disparition de certains animaux. Entre la pollution, la déforestation et le braconnage, plusieurs espèces ont vu leur nombre diminuer à une vitesse folle. Alors, en quoi consiste cette opération de clonage ?

Après deux années de travail, les scientifiques du Brasilia Zoological Garden et de l’Agence Gouvernementale Brésilienne de Recherche Agricole, EMBRAPA, sont parvenus à récolter plus de 400 échantillons génétiques sur des animaux morts. Avec cela en main, les équipes vont tenter de cloner certaines espèces afin, non pas de repeupler la nature, mais de remplacer les animaux présents dans les parcs animaliers par des clones. Sauf en cas extrême d’extinction, les espèces clonées ne devraient donc pas être utilisées pour réintégrer la nature. 

Le premier clonage devrait être celui d’un loup à crinière, sélectionné aux côtés de sept autres espèces comme le tamarin lion à face noire ou le jaguar. La majorité des animaux choisis sont dans la liste rouge des espèces menacées. Cette solution bien que très controversée sonne comme l’ultime recours face aux dégâts causés sur les espèces végétales et animales. Les Etats-Unis et la Corée du Sud travaillent également sur des projets de clonages. 

Que pensez-vous du clonage sur les espèces en voie de disparition ?

Ces articles vont vous plaire

— OMS

3,2 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution.