13 522 personnes connectées

Direction le Pays Trop Mignon de Kaeloo, cette série où des animaux déjantés réinventent les jeux de votre enfance

Après Kermit, Crazy Frog et Keroro, une nouvelle grenouille veut intégrer le cercle des grenouilles déjantées. Son nom : Kaeloo, star de son propre dessin animé. Mais ne vous fiez pas à son grand sourire et son allure innocente car en réalité elle est violente, accro aux jeux et fan de pop culture. SooGeek vous propose de rencontrer cette grenouille pas comme les autres et ses compagnons de jeu.

Kaeloo, késako ? Derrière ce nom original qui veut dire « grenouille » en coréen se cache un dessin animé français créé par Rémi Chapotot en 2010, composé de 104 épisodes de 7 minutes divisés en 2 saisons. Réalisé par le studio Cube Creative, il suit les aventures de 4 animaux vivant dans le Pays Trop Mignon, un monde idéal où il fait toujours beau. Ces 4 animaux sont Kaeloo la grenouille, Moignon l’écureuil, Coin-Coin le canard et Mr Chat. Ils sont rejoints dans la saison 2 par Pretty et Eugly, 2 soeurs lapines et par Olaf le pingouin. Dans chaque épisode, ils essaient un nouveau jeu tout en découvrant les bons et les mauvais côtés de celui-ci.

kaeloo-personnages-groupe

Une telle description pourrait laisser croire que le dessin animé est destiné aux enfants, mais il n’en est rien. Alternant entre gags absurdes et violence de cartoon sans pour autant aller dans le trash, la série est comme un pied de nez fait aux univers parfois trop sages de certains programmes. Et les animaux sont loin d’être adorables. A la moindre contrariété, Kaeloo se change en monstre capable de martyriser ses acolytes et de détruire le Pays Trop Mignon. Moignon n’a pas peur d’utiliser des tronçonneuses, Coin-Coin est quasiment drogué aux yaourts et Mr Chat, en plus d’être sarcastique, ne manque pas d’imagination pour torturer Coin-Coin. En cela, Kaeloo n’est pas vraiment recommandé pour de jeunes enfants, malgré son univers très mignon.

kaeloo-extrait

De plus, Kaeloo fait partie de ces séries qui possèdent une double lecture. Si le credo de la série est l’humour, la plupart des épisodes abordent un sujet de société. Certains peuvent être critiqués au travers de l’exagération (l’écologie, le monde de la mode, la malbouffe, l’art contemporain et ses pratiques…). D’autres sont présentés de manière plus subtile comme les responsabilités, la justice ou la gestion du stress. Selon l’âge et le point de vue du spectateur, le sens d’un épisode peut donc varier.

kaeloo-parodie-société-mode

Bien sûr, la série est avant tout humoristique et en cela, elle est rythmée par de nombreux gags qui évoquent des cartoons comme Bip Bip et Coyote ou Tom et Jerry. Des influences que l’on retrouve au travers de l’utilisation massive des armes ou par le fait que Coin-Coin soit indestructible. Mais il n’y a pas que ces classiques de l’animation qui ont inspiré les créateurs de Kaeloo. La série étant destinée à un public de jeunes adultes, les références à la pop culture ne manquent pas. Le cinéma (Pulp Fiction, Pretty Woman, Destination Finale, Le Parrain…), le jeu vidéo (Portal, Mario, Kirby, Mortal Kombat…) et même la télévision (Koh-Lanta, Le Maillon faible, Arnold et Willy…) y sont parodiés à la sauce grenouille. Et pour vous en faire une idée, place aux épisodes !

https://www.youtube.com/watch?v=O3oDmUaWpMs

Sans être aussi violente que Happy Tree Friends ni aussi gentille qu’elle pourrait en avoir l’air, Kaeloo est une série originale qui a conquis le public aussi bien en France qu’à l’international. Elle a été en compétition officielle en 2011 et 2013 au Festival d’animation d’Annecy et a reçu en 2011 le Kids Screen Award de la meilleure série animée. Et le succès semble sourire au studio Cube qui travaillerait actuellement sur une troisième saison. Et vous, pensez-vous qu’un peu de violence dans les cartoons soit une bonne chose ou doit-elle être interdite ?

 

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux